Helia Meldyn T1. La fille du vent, d’Hina Corel

298-large_defaultHelia fuit son village natal, situé dans une zone du pays en guerre, avec son père. Sur la route, elle trouve au fond d’une rivière une magnifique épée et un collier qu’elle garde très précieusement. Peu après qu’ils se soient installés dans un petit appartement en ville, des hommes armés enlèvent le père d’Helia. Cette dernière part vivre chez des voisins et amis. Deux ans plus tard, toujours aucune trace du père d’Helia. Alors qu’elle s’apprête à vendre l’épée qu’elle avait trouvé pour gagner un peu d’argent, de mystérieux événements surviennent. La magie existerait-elle ?

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai adoré Helia Meldyn. Comme pour La Course (roman de la même auteur(e)), j’étais captivée par l’histoire. Le personnage d’Helia est très attachant ; elle a beaucoup de caractère. Petit à petit, on découvre son monde (c’est de la fantasy) en même temps qu’elle. Les personnages secondaires sont tous très intéressants et différents ! On découvre lentement leur mystérieux passé…

SPOILER

Un petit point négatif : c’est à Helia que tout arrive : c’est elle l’héroïne et c’est comme par hasard elle qui possède un mystérieux « artefact », elle qui rencontre des difficultés à se déplacer avec un Marcheur (elle qui en devient d’ailleurs un), et enfin elle qui rétablit la magie dans son pays (rien que ça !!).

FIN DU SPOILER

Tout est un peu trop centré sur Helia et c’est un petit peu dommage. Surtout que certains éléments ne sont pas très importants (mais peut être qu’ils le sont pour les tomes suivants (cette saga fera six tomes !)). Mais ce n’est pas du tout gênant pendant la lecture, et il y a, bien sur, quelques nuances. Contrairement à d’autres « romans pour ados », Helia prend des décisions : elle ne se laisse pas porter par les événements. Helia Meldyn est un roman que j’ai vraiment beaucoup aimé : j’attends la suite avec impatience !

J’ai lu ce roman sur liseuse. Encore une fois, ma lecture était agréable et elle ne fatigue pas du tout les yeux. Il faut remettre le zoom à chaque fois qu’on reprend sa lecture (car c’était un dossier pdf et non epub), mais ce n’est finalement pas très gênant. Et puis la liseuse est très pratique à prendre dans un sac de voyage : elle prend beaucoup moins de place qu’un ou plusieurs livres.

image001

L’avis de Yoko arrivera bientôt (elle est en pleine lecture)!

Merci beaucoup à Nats Editions pour cet envoi !

Mlle Jeanne



 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Helia Meldyn T1. La fille du vent, d’Hina Corel »

  1. Ping : Helia Meldyn T2, La conspiration du désert, d’Hina Corel | Blog Deux pour Une

  2. Ping : Bilan du mois de mai 2016 | Blog Deux pour Une

  3. Ping : Cinq livres de fantasy #1 | Blog Deux pour Une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s