Ces gens qui ont peur d’avoir peur – Mieux comprendre l’hypersensibilité, d’Elaine N. Aron

Bonjour à tous et à toutes ! J’espère que vous allez bien, cela faisait longtemps que je n’avais pas écrit d’article pour le blog ! Le livre dont je vais vous parler aujourd’hui est très différent de ce qu’on a l’habitude de proposer ici avec Mlle Jeanne et à vrai dire je n’écris pas tellement cet article pour moi mais pour potentiellement permettre à d’autres de mieux comprendre l’hypersensibilité et même pour certain(e)s de mieux se comprendre eux-mêmes.

Ces gens qui ont peur d’avoir peur (d’ailleurs, petit aparté, le titre français n’est vraiment pas terrible, en anglais cela donnait The highly sensitive person, plus sobre mais beaucoup plus clair) est le fruit des recherches d’Elaine Aron, psychologue et psychothérapeute américaine, sur l’hypersensibilité. Elle définit donc l’hypersensibilité et décrit toutes les situations et domaines de la vie pour lesquels une personne hypersensible aura une perception différente de la situation que les autres. Le livre revêt donc un aspect théorique et pratique (les exercices sont irréalisables mais ses conseils précieux).

Mais alors, qu’est-ce que l’hypersensibilité ? Une caractéristique qui touche entre 15 et 20% de la population et que je résumerais par le fait de percevoir sensoriellement énormément de choses (émotions -les siennes et parfois celles des autres-, bruits, odeurs, lumière, contact physique) sans réussir à tout traiter et à tout accepter ce qui peut produire un mal être très fort. Mais pour plus de précisions je vous laisse deux passages du livre (le livre entier est une définition très détaillée…) :

« Les hypersensibles sont assaillis par une foule de messages et perçoivent des nuances qui échappent aux autres. Ce qui semble normal aux autres, la musique forte ou la foule, peut se révéler extrêmement stimulant et, donc, stressant pour les hypersensibles. »

 

« En résumé, vous captez les nuances subtiles qui échappent aux autres et, tout naturellement, vous parvenez à un degré de stimulation tel que vous vous sentez mal à l’aise. »

Ainsi Elaine N. Aron nous fait découvrir les subtilités de ce trait de caractère et développe ensuite toute une analyse (on n’est plus dans le livre universitaire que dans le livre de développement personnel) en vous poussant, si vous vous reconnaissez dans cette description, à recadrer tout votre vécu en fonction de cette nouvelle donnée : cela permet de se rendre compte que beaucoup de souvenirs douloureux ou un peu honteux étaient dus à une mauvaise gestion de l’hypersensibilité, à mieux comprendre comment vous pouvez éventuellement améliorer vos rapports sociaux, à plus écouter ses sensations et son corps. Il y a également tout un chapitre sur l’hypersensibilité et les relations amoureuses.

Mieux comprendre ce trait de caractère et l’accepter peut permettre de voir son stress diminuer et surtout de mettre en place un certain nombre de petites dispositions personnelles pour mieux gérer cette hypersensibilité. Et surtout vous prendrez conscience des nombreux atouts qu’apporte une sensibilité très développée (ressentir énormément d’émotions en regardant un film, en lisant un livre, en mangeant un met qu’on apprécie et, une fois qu’on le gère mieux, être plus à l’écoute des autres, etc).

Pour prendre un exemple pratique, je ne gérais ni mes émotions ni mon stress (et même si j’ai fait des progrès considérables en un peu plus de deux mois, je pense qu’il s’agit de l’apprentissage de toute une vie) et ce livre m’a également permis de réaliser que je ne supportais pas les bruits trop forts (et cela s’est vérifié depuis, autant en cours qu’en soirée…). Mais ce n’étaient que des constats, or l’intérêt de ce livre c’est qu’il permet d’amorcer toute une réflexion et de progressivement trouver ses propres solutions. Par exemple, acheter un casque anti-bruit (type casque de chantier, d’une élégance inégalable 😉 ) pour pouvoir réviser au calme et s’isoler quand on en ressent le besoin, se mettre à la méditation (le programme gratuit de découverte de l’appli Petit bambou est génial !) parce que cela permet d’évacuer un certain nombre de tensions et d’émotions, ou de manière un peu plus drastique arrêter le sucre raffiné car il peut provoquer des pics d’hypo et d’hyperglycémies qui parfois produisent beaucoup de stress et d’anxiété (je vous renvoie vers ces très bons articles : https://www.lavieepanouie.com/stress-et-sucre/ & http://friendly-beauty.com/2014/11/04/pourquoi-et-comment-jai-arrete-le-sucre-blanc/ & http://www.leblogbleu.com/2015/05/journal-de-bord-de-mon-arret-du-sucre-semaine-1/ ).

En bref, ce livre a été une révélation et il peut l’être pour vous aussi. Il peut vous apprendre à mieux gérer votre hypersensibilité et également vous permettre de vous sentir mieux ce qui est essentiel 🙂 ! Et si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à les poster en commentaire 🙂 ! En attendant je vous mets le lien vers le site de l’auteure : http://hsperson.com/.

Yoko



 

Publicités