C’est le premier, je balance tout #6 (février 2019)

Bonjour à tous,

Voici un petit bilan du mois en ce premier jour de mars !

Ce mois-ci, j’ai lu :

Côté critiques de livres,vous trouverez des articles sur Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé, La vie comme elle vient d’Anne-Laure Bondoux et Le roman de monsieur de Molière de Mikhaïl Boulgakov !

Le top et le flop

J’ai globalement apprécié toutes mes lectures du mois mais j’ai particulièrement apprécié mes retrouvailles avec Fitz dans le second tome de L’assassin Royal de Robin Hobb ! Le flop n’est pas total (et ce n’est d’ailleurs jamais le cas !) : j’ai bien aimé Ne t’arrête pas, l’histoire est captivante mais j’ai néanmoins trouvé qu’elle devenait un peu clichée et répétitive à partir de la moitié du roman. J’aurais sans doute préféré que l’histoire ne vire pas dans une dimension fantastique qui accentue l’irréalité de la situation…

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

Mlle Jeanne



 

Publicités

Sur notre table de nuit… #130

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai fini de lire Les infidèles de Dominique Sylvain !

résumé de l’éditeur : Alors qu’elle préparait un reportage sur l’adultère, Salomé Jolain, une jeune journaliste de TV24 à la renommée croissante a été sauvagement assassinée. On a retrouvé son corps dans la poubelle d’un square du 15e arrondissement de Paris, à proximité de l’hôtel de la Licorne. L’enquête est confiée au commandant Barnier, flic stoïque à la vie privée compliquée, et à son adjoint, l’énigmatique lieutenant Maze. Tous les proches de la jeune femme sont sur la liste des suspects, mais un nom retient toute l’attention de la Crim’, celui d’Alice Kléber, la tante de la victime et créatrice du site lovalibi.com qui fournit aux amateurs d’aventures extraconjugales des excuses et des preuves clés en main pour justifier leurs absences.

En ce moment je lis le deuxième tome de l’Assassin Royal, de Robin Hobb…

résumé de l’éditeur : Les pirates rouges sèment la mort et la désolation dans les Six-Duchés. Le royaume est affaibli et ne dispose que de peu de ressources pour les combattre. Le roi est seul, entouré d’une cour qui intrigue, d’une armée qui doute et… d’un assassin royal. Fitz, le bâtard princier, est devenu une arme redoutable et redoutée. Il maîtrise le Vif – la faculté de communiquer avec les animaux – et devient expert dans l’Art. Guerrier accompli, rompu à toutes les façons de tuer, il personnifie autant la justice du roi qu’il est le chevalier servant du prince Vérité. Mais il est aussi un obstacle pour le prince Royal qui veut accéder au trône, et nombreux sont ceux qui souhaitent sa mort…

… Et ensuite je pense lire Titus n’aimait pas Bérénice, de Nathalie Azoulai !

résumé de l’éditeur : Titus n’aimait pas Bérénice alors que Bérénice pensait qu’il l’aimait. Titus est empereur de Rome, Bérénice, reine de Palestine. Ils vivent et s’aiment au Ier siècle après Jésus-Christ. Racine, entre autres, raconte leur histoire au XVIIe siècle. Mais cette histoire est actuelle : Titus quitte Bérénice dans un café.
Dans les jours qui suivent, Bérénice décide de revenir à la source, de lire tout Racine, de chercher à comprendre ce qu’il a été, un janséniste, un bourgeois, un courtisan. Comment un homme comme lui a-t-il pu écrire une histoire comme ça? Entre Port-Royal et Versailles, Racine devient le partenaire d’une convalescence où affleure la seule vérité qui vaille : si Titus la quitte, c’est qu’il ne l’aime pas comme elle l’aime. Mais c’est très long et très compliqué d’en arriver à une conclusion aussi simple.

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



C’est le premier, je balance tout #5 (janvier 2019)

Bonjour,

Voici un petit bilan du mois de janvier ! 🙂

Du blog Allez-vous faire lire !

Mes lectures du mois de janvier :

             

Et j’ai écrit des articles sur Parce qu’il fallait t’oublier un peu, d’Eza paventi, Radieuse Aurore de Jack London, Ici Londres de Judith Kerr et L’assassin Royal de Robin Hobb !

     

Du côté cuisine, voici ma recette de la galette des rois ! 😉

Le top et le flop

Je pense que le livre que j’ai préféré ce mois-ci est Le soleil des Scorta. Je n’avais lu aucun livre de Laurent Gaudé avant celui-ci et ça a été une très belle découverte ! Je l’ai lu en une journée, peut-être un peu trop rapidement en effet, mais j’ai adoré cette épopée familiale. C’est une magnifique histoire racontée tout en douceur, le destin d’une famille incroyable à laquelle on s’attache rapidement ! Un article ne devrait pas tarder… Rendez-vous le mois prochain ! 😉

Et côté déception, je n’ai pas trop aimé cette BD dérivée des carnets de Cerise : l’histoire et beaucoup plus simplifiée, il n’y a presque pas d’intrigue et les émotions des personnages sont décrites avec beaucoup moins de poésie que dans les tomes précédents. Les illustrations d’Aurélie Neyret restent bien sûr magnifiques mais elles sont peu nombreuses, les pages de carnet ont pris le dessus !

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

Mlle Jeanne



 

L’assassin royal T1. L’apprenti assassin, de Robin Hobb

Fitz, le bâtard du prince héritier Chevalerie, grandit à Castelserf au royaume des Six-Duchés sans connaître ni mère ni père, ce dernier ayant refusé le trône en apprenant son existence. S’il ne peut en aucun cas prétendre à la couronne, Fitz reçoit une éducation sous la protection de Burrich le maître d’écurie, jusqu’au jour où le roi prend son avenir en main : Fitz va alors commencer une initiation nocturne et secrète pour devenir assassin à son service.

« Nous nous fabriquons souvent nous-mêmes nos propres prisons. Mais on peut aussi créer sa propre liberté. »

Comme introduction au roman, Fitz, devenu vieux, raconte son histoire depuis son arrivée à Castelserf à l’âge de six ans. A partir de là, on suit ses aventures d’enfant puis d’adolescent, son apprentissage du combat, des bonnes manières et de l’Art (une magie puissante réservée à la famille royale). Ce premier tome est donc avant tout un roman initiatique, surement en introduction à la suite des douze autres volumes. Habituellement je n’aime pas beaucoup me lancer dans des séries aussi longues, mais plusieurs personnes m’ont conseillé celle là et pour cause, j’ai adoré !

Le lecteur est directement plongé dans l’univers médiéval-fantastique (d’heroic fantasy) du roman. En effet, jusqu’à l’apparition de la magie, ce monde très subtil et travaillé ressemble beaucoup au nôtre pendant le Moyen-âge. L’histoire est très captivante et je me suis tout de suite attachée à Fitz : c’est un jeune garçon très solitaire qui tente de survivre dans cet univers de pouvoir dans lequel tout le monde ne lui veut pas que du bien. C’est également un personnage plutôt réaliste qui ne sait pas très bien où est sa place en raison de sa naissance. Il a des hauts et des bas, fait des erreurs et Lire la suite