Helia Meldyn T2, La conspiration du désert, d’Hina Corel

A paraître le 27 juin prochain !

A paraître le 27 juin prochain !

Pour lire notre critique du tome 1, cliquez ici !

Helia est maintenant à Dimensia, l’école de Marche d’Aldarin. En ville des élèves se regroupent mystérieusement la nuit, le roi annonce la mise en place d’un tournoi de Krasten et un célèbre voleur échappé de prison s’infiltre dans le palais royal pour dérober un fragment de pierre précieuse.

Un jour, alors qu’Helia et ses amis sortent d’un cours de magie, des bêtes noires se jettent sur eux et les attaquent. Qui tente de les tuer ? Et pourquoi des soldats royaux rodent-ils souvent autour d’eux ?

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai beaucoup aimé ce deuxième tome que j’ai même préféré au premier. Le personnage d’Helia est toujours aussi attachant. Contrairement au premier tome, tout n’est pas centré sur Lire la suite

Publicités

Helia Meldyn T1. La fille du vent, d’Hina Corel

298-large_defaultHelia fuit son village natal, situé dans une zone du pays en guerre, avec son père. Sur la route, elle trouve au fond d’une rivière une magnifique épée et un collier qu’elle garde très précieusement. Peu après qu’ils se soient installés dans un petit appartement en ville, des hommes armés enlèvent le père d’Helia. Cette dernière part vivre chez des voisins et amis. Deux ans plus tard, toujours aucune trace du père d’Helia. Alors qu’elle s’apprête à vendre l’épée qu’elle avait trouvé pour gagner un peu d’argent, de mystérieux événements surviennent. La magie existerait-elle ?

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai adoré Helia Meldyn. Comme pour La Course (roman de la même auteur(e)), j’étais captivée par l’histoire. Le personnage d’Helia est très attachant ; elle a beaucoup de caractère. Petit à petit, on découvre son monde (c’est de la fantasy) en même temps qu’elle. Les personnages secondaires sont tous très intéressants et différents ! On découvre lentement leur mystérieux passé… Lire la suite

La course, d’Hina Corel

La Course

Chaque année, une soixantaine de personnes sont choisies pour participer à la Course. Chaque année, le vainqueur a le droit de demander n’importe quoi à la Fédération et l’obtiendra. Sindnay et Kimlay deux sœurs jumelles de 19 ans ont postulé cette année encore … et l’une d’elles est tirée au sort ! La cinquante troisième course peut commencer !

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai vraiment adoré La course ! Au début, je n’ai pas vraiment accroché : j’avais même très envie de donner des paires de claques à Kimlay, l’héroïne ! 🙂 Mais dès que la Course a réellement commencée, je ne pouvais plus m’arrêter dans ma lecture. J’avais envie de savoir qui allait gagner la course (même si on le devine, comme le dit Yoko, un peu trop tôt), quels allaient être les obstacles, si on allait deviner la véritable identité de Kimlay… Une chose qui m’a beaucoup plu : on a l’impression que la Course est réelle et on découvre en même temps que Kimlay que tous les participants son manipulés. Chacune de leurs paroles est retransmise en direct ; et principalement les insultes pour qu’il y ait des « bad-candidats ». Lire la suite

Monsieur Sockette, de Jérémy Semet et Anne-Sophie Le Saulnier

monsieursocketteAlan est un garçon rêveur qui passe son temps à dessiner. Le jour de son anniversaire, quand aucun de ses camarades ne vient à sa fête, il fait un voeu. Le même soir, une étrange silhouette composée de chaussettes sort de la machine à laver…

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai beaucoup aimé Monsieur Sockette. C’est un très bel album que j’aurais beaucoup de plaisir à lire à un enfant. Un peu comme dans J’veux plus être un méchant, cette histoire parle d’un petit garçon qui a du mal à trouver sa place… Sockette est un personnage un peu intriguant, on peut supposer qu’il est issu de l’imagination d’Alan, et la fin de l’histoire nous laisse imaginer ce que l’on veut… Le texte, un peu enfantin, correspond très bien à l’histoire.

Les personnages d’Alan et de Monsieur Sockette sont tous les deux attachants. Alan n’a pas d’amis et en souffre, et on a presque envie de l’aider quand personne ne Lire la suite

J’veux plus être un méchant, de Marie Pagoulatos et Redmist

index

Arthur, un petit garçon très timide, à décidé en maternelle de devenir méchant pour qu’on s’intéresse enfin à lui. Mais arrivé en CE1 le voilà qui regrette, comment faire pour redevenir un gentil ?

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai beaucoup aimé cet album, les illustrations sont magnifiques et très mignonnes ; les personnages ont de grands yeux, un peu comme dans les mangas. J’aime bien l’idée de lire l’histoire du point de vue du « méchant », généralement, c’est le contraire. On s’attache vite à Arthur qui veut juste qu’on s’intéresse à lui, bien que ce soit de la mauvaise manière. Lire la suite