Bilan du mois de novembre 2016

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd’hui pour un bilan de nos lectures sur le blog ce mois ci !

Nos lectures du mois de novembre :

gamer2  leaolivierbd  contesdesparticuliers leaolivier  lefils  50 cents 

Nos critiques du mois de novembre :

harry-potter-et-l-enfant-maudit  cellequisentaitvenirlorage  gamer2  leaolivier  leaolivierbd  boiteuse330x  couv-eveil_330x517

Dans notre boîte aux lettres… #7 :

img_20161102_083234.jpg

Et un nouvel article dans la rubrique Yoko et Mlle Jeanne écrivent : Publiée !!!

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

Les deux sœurs…



Publicités

La vie compliquée de Léa Olivier, de Catherine Girard Audet, Borecki et Alcante (BD)

leaolivierbd

Léa Olivier déménage à Montréal après avoir passée toute sa vie à la campagne. Elle doit donc quitter sa meilleure amie, Marilou et sou chum (petit copain), Thomas. Mais entretenir une relation à distance n’est pas facile…

J’ai préféré cette bande-dessinée au roman. L’histoire est abrégée : certains passages n’apparaissent pas, d’autres sont raccourcis ou un peu modifiés. Les dessins sont sympathiques et illustrent bien l’histoire ; les couleurs sont vives et les tons orangers sont particulièrement beaux (comme sur la couverture). Les illustrations sur Montréal donnent très envie de visiter la ville, je n’avais pas exemple j’aimais entendu parler de la ville souterraine avant.

J’ai préféré l’histoire sous cette forme là même si je trouve que les dialogues ne sonnent pas très juste ; ils sont parfois un peu clichés. J’ai trouvé dommage que Jeanne n’apparaisse pas dans l’histoire car c’était un de mes personnages préférés ! Néanmoins les points que je reprochais au roman sont les mêmes pour la bande dessinée pour la plus part (voir La vie compliquée de Léa Olivier, roman)…

marguerite beaucoup

Merci beaucoup aux éditions Kennes pour cet envoi !

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Mlle Jeanne



La vie compliquée de Léa Olivier, de Catherine Girard-Audet

leaolivierLéa déménage à Montréal après avoir passée toute sa vie à la campagne. Elle doit donc quitter sa meilleure amie, Marilou et sou chum (petit copain), Thomas. Mais entretenir une relation à distance n’est pas facile…

J’ai eu beaucoup de mal à accrocher à l’histoire. Ce roman est constitué uniquement de mails et de SMS (un peu comme un roman épistolaire). C’est intéressant, mais au bout d’un moment je trouve ça un peu lassant. Je n’ai pas réussi à m’attacher à Léa, surement parce que je ne m’identifiais pas du tout à ce personnage. Je trouve qu’elle s’apitoie beaucoup sur elle même et toute l’histoire tourne autour de ses histoires d’amours (et elle n’a que 14 ans…). A chaque fois qu’elle a un problème, elle poste un article sur le blog de Manu qui donne des conseils sur la vie des gens. Mais je n’arrive pas à comprendre comment on peut délibérément raconter sa vie sur internet… Et elle se sent « rejet », mais elle a quand même trois garçons (sans compter Thomas) qui sont (plus ou moins) amoureux d’elle ! Je préfère d’avantage Marilou car elle a un peu plus de caractère et ose dire ce qu’elle pense. Thomas, le copain de Léa est insupportable : il balance des propos sexistes et elle ne s’en rend même pas compte ! Lire la suite

Sur notre table de nuit… #68

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine, j’ai lu :

leaolivier

En ce moment je dévore :

lefils résumé de l’éditeur : Les pêcheurs l’ont surnommée Claire de l’eau. Quand ils l’ont arrachée aux flots et ramenée au village, la jeune naufragée ne se souvenait de rien, sauf de son prénom.
Personne ne sait qu’elle a grandi dans la communauté, une société où les couleurs n’existent pas et où les émotions sont interdites. Personne ne peut imaginer qu’elle a été programmée pour être mère porteuse, qu’elle a été inséminée à l’âge de quatorze ans, qu’elle a eu un fils, qu’on le lui a arraché.
Depuis, Claire n’a plus jamais été la même, obsédée par cet enfant qu’elle a tenu une seule fois dans ses bras, hantée par ses boucles blondes et ses yeux clairs.
Elle fera tout pour retrouver son fils, jusqu’à accepter un terrible sacrifice…

Avec Le fils, Lois Lowry clôt le cycle du Passeur entamé eu 1993 et publié avec un immense succès dans le monde entier.

Ensuite je pense lire :

50 cents

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



Sur notre table de nuit…#67

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai lu:

gamer2 leaolivierbd  lescontesdesparticuliers

En ce moment je dévore:

leaolivier résumé de l’éditeur : Le premier tome de La vie compliquée de Léa Olivier nous emmène à Montréal, en compagnie de Léa, 14 ans, qui vient tout juste d’y emménager avec ses parents. Séparée de sa meilleure amie Marilou et de son amoureux Thomas, elle peine un peu à se faire à son nouvel environnement. Il faut dire qu’entre les maladresses de Thomas, pas très doué pour les relations à distance, les filles du lycée qui la prennent de haut et son frère Félix qui joue les beaux gosses, Léa se sent parfois un peu seule. Heureusement il y a Marilou, à qui elle raconte tout, par mail et par Skype …

Ensuite je pense lire:

50 cents

Et vous alors, qu’avez-vous sur vitre table de nuit ?

Mlle Jeanne