C’est le premier, je balance tout #5 (janvier 2019)

Bonjour,

Voici un petit bilan du mois de janvier ! 🙂

Du blog Allez-vous faire lire !

Mes lectures du mois de janvier :

             

Et j’ai écrit des articles sur Parce qu’il fallait t’oublier un peu, d’Eza paventi, Radieuse Aurore de Jack London, Ici Londres de Judith Kerr et L’assassin Royal de Robin Hobb !

     

Du côté cuisine, voici ma recette de la galette des rois ! 😉

Le top et le flop

Je pense que le livre que j’ai préféré ce mois-ci est Le soleil des Scorta. Je n’avais lu aucun livre de Laurent Gaudé avant celui-ci et ça a été une très belle découverte ! Je l’ai lu en une journée, peut-être un peu trop rapidement en effet, mais j’ai adoré cette épopée familiale. C’est une magnifique histoire racontée tout en douceur, le destin d’une famille incroyable à laquelle on s’attache rapidement ! Un article ne devrait pas tarder… Rendez-vous le mois prochain ! 😉

Et côté déception, je n’ai pas trop aimé cette BD dérivée des carnets de Cerise : l’histoire et beaucoup plus simplifiée, il n’y a presque pas d’intrigue et les émotions des personnages sont décrites avec beaucoup moins de poésie que dans les tomes précédents. Les illustrations d’Aurélie Neyret restent bien sûr magnifiques mais elles sont peu nombreuses, les pages de carnet ont pris le dessus !

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

Mlle Jeanne



 

Publicités

Parce qu’il fallait t’oublier un peu d’Eza Paventi

Fleur Fontaine arrive en Afrique du Sud pour un stage en journalisme, de quoi se donner un nouveau départ après une douloureuse rupture amoureuse. De Johannesburg à Cape Town en passant par le parc Kruger, elle découvre ce pays et son histoire aux côtés de ses hôtes et nouveaux amis, ravis de partager leur culture avec elle.

Si le résumé du livre m’avait beaucoup tenté, la première de couverture et le titre m’avaient un peu refroidie… Mais, comme dit le célèbre dicton : Ne jugez pas un livre d’après sa couverture ! Et pour cause : dans la première édition québécoise, ce roman s’appelle Les souliers de Mandela et la couverture est nettement plus neutre…

(Mhm… Je parlais de l’édition de gauche ;))

Pour continuer sur la mise en page, le texte est annoté de petites remarques et schémas explicatifs qui remettent en contexte et aident le lecteur à mieux se représenter le cadre géopolitique de l’Afrique du Sud, tout en accentuant l’aspect plus ludique du « carnet de voyage ».

J’ai donc beaucoup aimé découvrir l’Afrique du Sud aux côtés de Fleur et de ses accompagnateurs ; sa vision des choses n’est pas manichéenne et elle ne cesse de remettre en question sa vie occidentale qui a perdu son sens à ses yeux. En effet, en plus de la découverte d’un pays, ce roman est également une quête initiatique et une histoire de reconstruction. Après cette rupture amoureuse qui est à l’origine de l’histoire et qui la rythme par des chapitres à la troisième personne dédiés aux souvenirs de Fleur, naît une interrogation sur Lire la suite

Sur notre table de nuit… #125

Bonne année 2019 !!

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai lu Parce qu’il fallait t’oublier un peu d’Eza Paventi ainsi que le premier tome de l’Assassin royal de Robin Hobb, que j’ai adoré !

 

En ce moment je lis Ici Londres de Judith Kerr…

résumé de l’éditeur : Ici Londres est la suite de Quand Hitler s’empara du lapin rose, un classique de la littérature anglaise. Cela fait sept ans qu’Anna et sa famille se sont enfuis à Londres. Mais alors que la ville est assiégée par les bombes du régime nazi, la jeune fille est rattrapée par son statut de réfugiée allemande, et se sent étrangère à nouveau. À ces doutes s’ajoutent des soucis familiaux, notamment l’internement de son frère Max sur l’île de Man et la difficile réception des œuvres de son père dramaturge. C’est dans ce difficile contexte qu’Anna découvre sa vocation pour le dessin, et tombe amoureuse. Cette histoire, c’est celle de Judith Kerr. Ici Londres est un roman autobiographique bouleversant, précieux témoignage de l’exil et de l’adolescence en temps de guerre.

Et ensuite je pense lire L’absolue perfection du crime de Tanguy Viel !

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



Sur notre table de nuit… #124

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai fini de lire Radieuse Aurore de Jack London, le livre préféré de Yoko… et j’ai adoré !!! Un article ne devrait pas tarder 😉

En ce moment je lis Parce qu’il fallait t’oublier un peu d’Eza Paventi

résumé de l’éditeur : La vie de Fleur Fontaine s’effondre le jour où Grégory, l’homme de sa vie, la quitte. En plein désarroi, elle ne voit d’autre issue que de fuir ce passé qui l’obsède. Son choix se fixe rapidement : ce sera l’Afrique du Sud, le journalisme et l’humanitaire. Partie pour oublier, elle va se trouver face à une réalité qui va l’obliger à affronter ses propres fantômes.

Et ensuite je pense lire L’assassin royal de Robin Hobb !

résumé de l’éditeur : Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière.
L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne