Recueil du Prix Clara 2018

J’essaie de lire chaque année le recueil du Prix Clara (souvent après avoir participé au concours !) et j’ai particulièrement aimé celui de cette année. S’il y avait toujours au moins un texte que j’aimais beaucoup dans chaque recueil, tous ceux de celui de cette année m’ont plu… J’avoue que j’aurais adoré pouvoir dire « ah ils sont tous nuls !!! » après que ma nouvelle ait été encore une fois refusée… mais je n’ai pas réussi à être mauvaise langue devant ces histoires que j’ai toutes aimées pour différentes raisons ! Bien sûr on peut toujours faire des reproches concernant, l’écriture, l’histoire, le scénario, l’originalité, bref tout et n’importe quoi, mais c’est tout à fait normal pour n’importe quel livre et tout particulièrement pour un recueil de nouvelles écrit par des adolescents de quinze à dix-huit ans !

Les sujets des nouvelles sont tous très différents les uns des autres : La nuit venait de tomber est un récit de science fiction qui interroge sur l’échange d’enfants et l’adoption, La cabane est une magnifique histoire d’amour et ode à la poésie, Le chant des pierres retrace l’histoire de Palmyre avec un beau message d’espoir, Rêveries au large ressemble à l’accomplissement d’un rêve pour un passionné de voile et Le souffleur de verre décrit un fragment d’enfance tandis qu’Influenceuse dénonce le cercle vicieux des réseaux sociaux. J’ai à chaque fois été agréablement surprise par ces nouvelles. Au début de la lecture, j’avais quelques a priori (oui oui malheureusement négatifs, ce n’est pas bien je sais) qui se sont finalement très vites effacés pour laisser place à de l’admiration.

Tout particulièrement au début d’Influenceuse, je me suis dit « encore une histoire qui parle des réseaux sociaux, qui va dire que ce n’est pas bien, la rengaine habituelle… » et je me suis vite rendue compte que ce n’était pas du tout le cas. Le point de vue est original : Audrey est une jeune fille qui est plutôt contre les réseaux sociaux et d’une manière générale contre les écrans qui lui volent ses amies. Et pourtant, l’évolution de ce personnage est très intéressante et le basculement se fait tout naturellement : j’étais captivée par l’histoire jusqu’à la dernière page. Peut être que la fin me paraît un peu exagérée ou too much mais c’est un avis personnel et ça permet aussi de marquer le coup d’une certaine façon… Je vous laisse découvrir les autres nouvelles sans vous en dire plus et j’espère qu’elles vous plairont autant !

Tous les bénéfices de la vente sont versés à l’Association pour la recherche en cardiologie du fœtus à l’adulte de l’hôpital Necker et ces recueils constituent donc un beau projet. D’une part c’est à but caritatif, et d’autre part cela permet à de jeunes gens qui aiment écrire d’être publiés dans un vrai livre, ce qui n’est tout de même pas rien ! En tant que participante au concours de nouvelles, le seul reproche que je pourrais faire est que nous n’avons absolument aucun retour sur nos écrits. En cas de refus, nous recevons juste un mail de réponse automatique un peu décevant… Cette réponse qui n’est pas individuelle est sûrement due à un manque de temps et de moyens financiers donc je comprends très bien qu’une réponse personnalisée soit compliquée mais c’est néanmoins ce qui reste frustrant dans le processus (même si réussir à finir une nouvelle est déjà une victoire en soi !).

 

En bref, le Prix Clara est un concours de nouvelles qui est une très belle façon d’inciter les adolescents à écrire et je vous conseille vraiment le recueil de cette année que j’ai vraiment beaucoup aimé !

Mlle Jeanne



Publicités

Sur notre table de nuit… #124

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai fini de lire Radieuse Aurore de Jack London, le livre préféré de Yoko… et j’ai adoré !!! Un article ne devrait pas tarder 😉

En ce moment je lis Parce qu’il fallait t’oublier un peu d’Eza Paventi

résumé de l’éditeur : La vie de Fleur Fontaine s’effondre le jour où Grégory, l’homme de sa vie, la quitte. En plein désarroi, elle ne voit d’autre issue que de fuir ce passé qui l’obsède. Son choix se fixe rapidement : ce sera l’Afrique du Sud, le journalisme et l’humanitaire. Partie pour oublier, elle va se trouver face à une réalité qui va l’obliger à affronter ses propres fantômes.

Et ensuite je pense lire L’assassin royal de Robin Hobb !

résumé de l’éditeur : Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière.
L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



 

Sur notre table de nuit… #123

 

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Ces dernières semaines j’ai fini de lire Germinal et j’ai commencé Radieuse Aurore de Jack London !

Et ensuite je pense lire Parce qu’il fallait t’oublier un peu, d’Eza paventi !

résumé de l’éditeur : La vie de Fleur Fontaine s’effondre le jour où Grégory, l’homme de sa vie, la quitte. En plein désarroi, elle ne voit d’autre issue que de fuir ce passé qui l’obsède. Son choix se fixe rapidement : ce sera l’Afrique du Sud, le journalisme et l’humanitaire. Partie pour oublier, elle va se trouver face à une réalité qui va l’obliger à affronter ses propres fantômes.

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



 

Dans notre boîte aux lettres… #16

Aujourd’hui dans notre boîte aux lettres il y avait…

Parce qu’il fallait t’oublier un peu d’Eza Paventi !

résumé de l’éditeur : La vie de Fleur Fontaine s’effondre le jour où Grégory, l’homme de sa vie, la quitte. En plein désarroi, elle ne voit d’autre issue que de fuir ce passé qui l’obsède. Son choix se fixe rapidement : ce sera l’Afrique du Sud, le journalisme et l’humanitaire. Partie pour oublier, elle va se trouver face à une réalité qui va l’obliger à affronter ses propres fantômes.

Merci beaucoup aux éditions Kennes pour cet envoi !

Mlle Jeanne

Ninn T3. Les oubliés de Darlot et Pilet

ninn-tome-3-les-oubliés

Alors que Ninn fait du ménage dans le phare, elle découvre la sacoche de l’ancien gardien et y trouve un mystérieux journal intime, celui d’Eponine Malvenüe. Entre enquête dans les métros parisiens, lecture du journal et visite des Grands Lointains, Ninn part à la recherche de cette femme qui l’intrigue tant et dont le chemin semble croiser le sien…

J’ai adoré cette bande dessinée, autant que les deux premiers tomes si ce n’est plus ! Tout d’abord, la couverture est absolument magnifique avec toutes ses incroyables nuances de bleu… Quoi de mieux pour commencer sa lecture ? A l’intérieur, les illustrations sont toutes plus belles les unes que les autres et l’alternance des passages entre Ninn et le journal intime est particulièrement réussie, marquée par un changement de typographie, une nouvelle gamme de couleurs et un fond contrasté. L’univers de la BD est encore plus développée dans ce tome-ci : on en apprend plus sur Ninn et les Grands Lointains mais on rencontre tellement de nouveaux personnages qu’on a l’impression que le mystère s’épaissit encore plus ! Ninn résout une enquête tout au long de l’histoire, autant pour connaître sa véritable identité que celle d’Eponine ou comprendre ce que sont vraiment Les Grands Lointains. Le lecteur est balloté entre une multitude d’endroits plus différents les uns que les autres : Paris et ses souterrains, Les Grands lointains, l’avion d’une jeune femme au début du XXe siècle et une boucle temporelle coincée en 1942. Chaque page est donc remplie d’une foule d’informations et les péripéties s’enchainent les unes après les autres pour former une histoire dense… qui nous laisse sur notre faim ! Les toutes dernières pages ne nous donnent en effet qu’une envie : lire la suite pour connaître la vérité !

En bref, Ninn est une bande dessinée incroyable à lire absolument, qui renferme de sublimes illustrations, une histoire passionnante et un univers très original mêlant les genres fantastique, policier et historique.

marguerite à la folie

Pour lire nos articles sur les deux premiers tomes c’est ici et ici !

Un grand merci aux éditions Kennes pour cet envoi ! 😉

Kennes

Mlle Jeanne