C’est le premier, je balance tout #4 (juillet 2018)

Bonjour et bon mois d’août !

Aujourd’hui, petit bilan du mois de la même forme que C’est le premier, je balance tout, du blog Allez-vous faire lire !

mes lectures du mois de juillet :

              

J’ai publié des articles sur Audrey retrouvée de Sophie Kinsella, Le portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde, Art de Yasmina Reza et Quo Vadis ? d’Henryk Sienkiewicz : quatre romans très différents les uns des autres que j’ai adorés !

     

Et du côté cuisine, voici mes recettes du gâteau au chocolat et des tacos !

 

Le top et le flop

D’une manière générale, toutes mes lectures m’ont beaucoup plu ce mois-ci, et tout particulièrement Quo Vadis ? C’est un roman historique passionnant qui se déroule à l’époque de Néron et qui décrit la montée du christianisme à travers une histoire d’amour entre Vilnicus, un riche patricien, et Lygie, une otage de haute lignée convertie à cette nouvelle religion…

 

Le roman auquel j’ai le moins accroché est les Lettres Persanes. J’ai trouvé la démarche de Montesquieu très intéressante : un étranger arrive à Paris et donne une critique de la à la cour de Louis XIV, puis de Philippe d’Orléans au XVIIIe siècle. Les parties que j’ai préféré sont celles décrivant la vie en Perse, et plus particulièrement le rôle des femmes qui vivent enfermées dans des sérails… Néanmoins la correspondance devient un peu lassante et j’ai arrêté ma lecture une centaine de pages avant la fin (d’ailleurs j’ai l’impression qu’on en lit surtout des extrait habituellement).

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci ? N’hésitez pas à nous faire part de vos découvertes en postant un commentaire ! 😉

Mlle Jeanne




 

Publicités

Sur notre table de nuit… #116

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Ces deux dernières semaines j’ai lu Quo Vadis ? d’Henryk Sienkiewicz, les Lettres persanes de Montesquieu et Trouble vérité d’Emily Lockhart.

      une étude en rouge

En ce moment je lis Perceval ou le Conte du Graal de Chrétien de Troyes…

résumé de l’éditeur : Chrétien de Troyes est, à la fin du XIIe siècle, le premier grand romancier français. Ses romans nous enchantent par l’évocation des merveilles et des aventures qui, au temps du roi Arthur, surviennent aux chevaliers de la Table Ronde. Chacun d’eux suit le cheminement et l’errance d’un jeune chevalier qui révèle sa vaillance, découvre l’amour, prend la mesure de son destin.
Dans le Conte du Graal, il est le premier à mentionner ce vase extraordinaire qui garde aujourd’hui encore son mystère et sa fascination. Perceval, le jeune naïf, sorti de sa forêt natale, découvre le monde, la chevalerie, la douce Blanchefleur. Il voit passer le cortège du Graal au château du Roi Pêcheur. Mais il ne pose pas la question salvatrice. Il repart, comme part à son tour Gauvain, le neveu du roi Arthur, pour une histoire sans fin.

… et ensuite je pense lire Le Père Goriot, de Balzac.

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



Quo Vadis ? d’Henryk Sienkiewicz

Rome, au premier siècle après J.-C. Alors que Néron, le dernier empereur de la dynastie Julio-Claudienne, règne sur l’empire romain au gré de ses caprices, le christianisme se propage malgré les interdictions et ne cesse d’acquérir de nouveaux croyants. Lygie, la fille adoptive d’une riche famille patricienne, fait partie de ceux là. Vilnicius en tombe éperdument amoureux dès la première rencontre et n’a, à partir de ce jour, plus qu’une idée en tête : l’épouser. Mais les chrétiens sont persécutés et de nombreuses personnes se mettent en travers de leur amour…

Ce roman a beau faire presque sept cents pages, je l’ai lu très rapidement ! Si on est un peu perdu au début, au milieu de tous ces personnages nouveaux qui évoluent dans un mode de vie très différent du notre, l’intrigue se met en place rapidement et j’avais très hâte de connaître la suite ! Les rebondissements s’enchainent les uns à la suite des autres tout naturellement : impossible d’imaginer au tout début ce qui va se passer ensuite ! Lygie, Vilnicius et Pétrone, l’oncle de ce dernier, sont trois personnages que j’ai eu beaucoup de plaisir à suivre tout au long de l’histoire. Si Pétrone surtout, et Vilnicius un peu, doivent arriver à leur fin en usant de tact et de diplomatie auprès d’un Néron très versatile, Lygie n’a que faire de son opinion et se consacre à sa nouvelle religion à part entière.

J’ai donc trouvé passionnant, en plus de l’intrigue, de découvrir Rome et la culture latine d’une manière très différente de celle présentée en cours. C’est de la fiction donc quelques éléments peuvent être contestés par les historiens (certains pensent pas exemple que ce n’est pas Néron qui a déclenché l’incendie de Rome, contrairement à ce qui est décrit dans le livre) mais Quo Vadis ? donne tout de même une impression assez complète des jeux, de la montée du christianisme, des codes, des traditions et des habitudes de l’époque. Il est intéressant de voir à quel point cette civilisation semblait à la fois si proche et si éloignée de la notre ! Lire la suite

« Art », de Yasmina Reza

Quand Serge présente son nouveau tableau, complètement blanc, à ses deux amis Marc et Yvan, un conflit éclate. Marc, révolté par cet achat inutile, fait ressortir ses vieilles rancœurs et envenime la situation tandis qu’Yvan, qui veut juste passer un bon moment, tente de calmer les choses…

« Quelle sorte d’ami es-tu Serge, qui n’estime pas son ami supérieur ? »

« Art » est une pièce de théâtre que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire en premiers temps, puis à voir ! La situation initiale peut paraître un peu simple ou légère pour une pièce d’un peu plus d’une heure et demie, mais les rebondissements et retournements de situation s’enchainent sans qu’on n’ait le temps de s’ennuyer. Serge, Marc et Yvan ont des caractères très différents qui s’opposent tout au long de l’histoire dans des débats animés. Cette pièce aborde différents thèmes, mais les plus récurrents sont l’art contemporain et l’amitié. Les trois amis n’ont pas tous la même perception de l’art et c’est ce qui va petit à petit les diviser. Ils soulèvent de nombreuses questions qui font réfléchir le lecteur/spectateur sans toutefois l’influencer !

La fin m’a particulièrement plu : elle donne une très belle conclusion tout en laissant place à l’interprétation… J’ai pu voir la pièce avec la mise en scène de 1994 et les acteurs (Fabrice Luchini, Pierre Arditi et Pierre Vaneck) sont incroyables. « Art » est revenu sur les planches début 2018 au théâtre Antoine, à Paris, avec de nouveaux acteurs pour interpréter les trois amis. Les représentations reprennent en septembre 2019 !

J’ai rédigé des descriptions assez approfondies (ci-dessous) sur les trois personnages mais je vous déconseille de les lire si vous n’avez pas encore vu la pièce, il y a peut-être quelques spoilers !

Yvan :

Yvan est un quadragénaire qui va se marier dans deux semaines avec Catherine, une fille de bonne famille dont il n’est pas réellement amoureux. Stressé par cet important événement, il a maigri et perdu quatre kilos. Sa vie professionnelle est un échec : il a toujours travaillé dans le textile et est maintenant représentant en papeterie. Yvan fait tout pour éviter les conflits : il est conciliant (parfois trop), ne donne pas beaucoup son avis, ne prend pas de risque et se contente simplement de son bonheur et de celui de ses amis. Cette qualité peut parfois se transformer en défaut quand elle s’apparente à de la lâcheté. Lire la suite

Gâteau au chocolat

Bonjour !

Voici aujourd’hui la recette d’un gâteau au chocolat moelleux parfait pour les anniversaires, goûters et desserts !

Ingrédients :

  • 250g de chocolat à cuire
  • 150g de beurre
  • 250g de sucre
  • 125g de farine
  • 1 verre de lait
  • 4 œufs
  • 1 sachet de levure chimique

Faites fondre à feu doux le chocolat dans le lait chaud.

  Retirez du feu, rajoutez le beurre ramolli et le sucre. Laissez refroidir, ajoutez les jaunes d’œufs, la farine, la levure et enfin les blancs d’œufs battus en neige, délicatement.

 

Versez dans un moule à manqué beurré équitablement. Laissez refroidir et mettez à four chaud (environ 180°C) pendant 45 min. Une fois la cuisson terminée, attendez un peu avant de démouler et dégustez !

 

Bon appétit ! 🙂

Mlle Jeanne