Bilan du mois de septembre 2019

Bonjour à tous,

Comme chaque mois, on se retrouve pour un petit bilan !

Ce mois ci j’ai lu :

strong girls forever  Nana  les ames croiséesla princesse de clèves  sauveur et fils 5

Et j’ai critiqué Et je danse, aussi de Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux, Le monde de Sophie de Jostein Gaarder, Strong girls forever T1. Comment ne pas devenir cinglée de Holly Bourne et La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald.

et-je-danse-aussi  Le monde de Sophie  strong girls forever  bibliothecc80que-des-coeurs-cabossecc81s-e1569253160953.jpg

Bon mois d’octobre !

Mlle Jeanne



Et je danse, aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Pierre-Marie, un écrivain renommé, reçoit un étrange colis par la poste. Avant même de l’ouvrir, il répond par mail à l’expéditeur que, n’étant pas éditeur, il ne lit pas de manuscrit. Plutôt que de se démonter par cette réponse un peu sèche, Adeline Parmelan persévère en engageant la conversation et en demandant finalement au célèbre auteur de ne pas ouvrir l’enveloppe. Commence alors une correspondance amusante entre un romancier sexagénaire sans inspiration et une jeune femme de trente-quatre ans un peu perdue dans sa vie. Les deux nouveaux amis seront pourtant  rattrapés par la lettre qui les a réunis et les secrets qu’ils se confient…

Whaw, un roman écrit par Anne-Laure Bondoux ET Jean-Claude Mourlevat ! Ce sont deux auteurs dont j’aime particulièrement les romans (vite vite, pour découvrir d’autres supers livres, allez voir nos articles sur Tant que nous sommes vivants, La Princetta et le Capitaine,  Les larmes de l’assassin, L’aube sera grandiose, La vie comme elle vient d’Anne-Laure Bondoux et Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat) et j’avais donc très hâte de découvrir Et je danse, aussi dont Yoko m’avait dit le plus grand bien.

Dès que l’échange épistolaire commence, impossible de lâcher son livre ! On découvre des personnages drôles, attachants, vifs et très vrais (malgré quelques petits mensonges, mais bon chut…). Adeline Parmelan est un peu maladroite, toujours enjouée malgré ses malheurs et Pierre-Marie est ravi de se découvrir une nouvelle amie alors qu’il passe la plupart de ses journées seul dans sa grande maison. Ensemble, ils vont rouvrir leurs vieilles blessures pour mieux les panser et reprendre leur vie avec plus de confiance, loin des tracas et des sombres pensées qui les assaillaient parfois. S’ajoute à cette drôle de correspondance des personnages pleins de caractère : Max, Josy et Lisbeth, trois amis de Pierre-Marie. Ils participent à l’aventure en apportant de drôles anecdotes, des intrigues parallèles qui viennent pimenter l’histoire et des situations assez cocasses.

L’histoire est captivante jusqu’au bout et j’ai finalement fini Et je danse, aussi en à peine plus d’une journée ! C’est un roman feel good très réussi, qui donne le sourire malgré des vérités parfois dures à accepter. Je suis ressortie de ma lecture heureuse et pleine d’énergie… presque assez pour avoir envie de commencer une correspondance aussi ! 😉

Mlle Jeanne



 

Sur notre table de nuit… #146

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai fini Et je danse, aussi de Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux (un gros coup de cœur, un article ne devrait pas tarder ;-)) et j’ai lu La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald, La guerre de Catherine de Julia Billet et Ceux qui vont mourir te saluent de Fred Vargas.

 

En ce moment je lis La tresse de Laetitia Colombiani.

résumé de l’éditeur : Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



Sur notre table de nuit… #145

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai fini Une vie bouleversée, journal d’Etty Hillesum, et j’ai lu Frankenstein de Mary Shelley (en VO ;-)) ainsi que E=MC2 mon amour de Patrick Cauvin.

En ce moment je lis Et je danse, aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat…

résumé de l’éditeur : La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait bien être son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets…

 

 

Et ensuite je pense lire La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald.

résumé de l’éditeur : Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l’Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l’invite à venir passer des vacances chez elle. À son arrivée, une malheureuse surprise l’attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque… grâce aux livres, bien sûr.

 

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne