Radieuse Aurore, de Jack London

Elam Harnish, surnommé Radieuse Aurore, est un des meilleurs chercheurs d’or du Klondike. Fort, résistant et courageux jusqu’à l’inconscience, il devient rapidement multi millionnaire après avoir découvert et exploité un filon. Fatigué de sa vie sauvage, Radieuse Aurore décide de revenir à San Francisco pour se lancer dans les affaires avec sa nouvelle fortune. Cette existence jouissive et citadine au sommet de l’échelle sociale le transformera petit à petit en un homme de pouvoir prêt à tout pour l’argent, jusqu’à sa rencontre avec une femme qui remettra tout son mode de vie en question : Dede Mason.

«-  Je vous aime, mais pas assez pour vous épouser, et jamais je ne vous aimerai assez pour vous épouser.

– Comment le savez-vous ? répliqua-t-il.

– Parce que je vous aime de moins en moins. (…) Ne comprenez-vous pas ? J‘aurais épousé de bien meilleur gré l’Elam Harnish fraîchement débarqué du Grand Nord, la première fois que je l’ai vu, il y a longtemps, que l’homme que j’ai en ce moment devant moi. » p.298

Depuis le temps que Yoko me parlait de Radieuse Aurore, son livre préféré, il fallait que je le lise ! Et je n’ai pas été déçue… Au début du roman, le lecteur découvre la vie frugale d’Elam Harnish dans le Klondike, ses grands voyages aux côtés de ses chiens de traîneaux et sa survie dans les territoires hostiles du Grand Nord. Il est décrit comme un surhomme imbattable, surtout au bras de fer, que rien n’arrête, qui enchaine les expéditions même en plein hiver, endurant plus que quiconque et qu’on a crut mort bien des fois. Si son nom est connu et reconnu dans le milieu des chercheurs d’or, il reste à l’écart des américains restés en ville qui ont eu vent de ses exploits sans y accorder plus d’importance. Ainsi, à son arrivée à San Francisco, il découvre un milieu tout nouveau pour lui : celui des affaires, auquel il s’impose progressivement en apprenant de ses erreurs. Petit à petit, il se transforme, s’acclimate, s’enrichit et se fait connaître. Pourtant, cet homme que tout le monde redoute à présent, dont l’aura fait plier les plus téméraires, se met à douter de lui-même et de ce qu’il est devenu au contact d’une seule personne…

« Combien de maisons avez-vous bâties ? Combien d’arbres avez-vous plantés ? Le cultivateur travaille le sol et produit le grain. Il fait quelque chose d’utile à l’homme. » p.264-265

On pourrait penser que Radieuse aurore est un roman d’aventure, mais c’est avant tout une trajectoire qui est décrite. Si j’aimais bien l’histoire jusqu’à l’arrivée d’Elam à San Francisco, elle m’a passionné à partir de Lire la suite

Publicités

Sur notre table de nuit… #124

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai fini de lire Radieuse Aurore de Jack London, le livre préféré de Yoko… et j’ai adoré !!! Un article ne devrait pas tarder 😉

En ce moment je lis Parce qu’il fallait t’oublier un peu d’Eza Paventi

résumé de l’éditeur : La vie de Fleur Fontaine s’effondre le jour où Grégory, l’homme de sa vie, la quitte. En plein désarroi, elle ne voit d’autre issue que de fuir ce passé qui l’obsède. Son choix se fixe rapidement : ce sera l’Afrique du Sud, le journalisme et l’humanitaire. Partie pour oublier, elle va se trouver face à une réalité qui va l’obliger à affronter ses propres fantômes.

Et ensuite je pense lire L’assassin royal de Robin Hobb !

résumé de l’éditeur : Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière.
L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



 

Sur notre table de nuit… #123

 

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Ces dernières semaines j’ai fini de lire Germinal et j’ai commencé Radieuse Aurore de Jack London !

Et ensuite je pense lire Parce qu’il fallait t’oublier un peu, d’Eza paventi !

résumé de l’éditeur : La vie de Fleur Fontaine s’effondre le jour où Grégory, l’homme de sa vie, la quitte. En plein désarroi, elle ne voit d’autre issue que de fuir ce passé qui l’obsède. Son choix se fixe rapidement : ce sera l’Afrique du Sud, le journalisme et l’humanitaire. Partie pour oublier, elle va se trouver face à une réalité qui va l’obliger à affronter ses propres fantômes.

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



 

Sur notre table de nuit… #122

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai lu Madame Bovary, de Flaubert et le troisième tome de Ninn : Les oubliés, de Darlot et Pilet

 

En ce moment je lis Germinal de Zola…

Germinal

Et ensuite je pense lire Radieuse Aurore de Jack London !

radieuse aurore

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



 

Sur notre table de nuit… #118

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Bon mois de septembre !

Cette semaine j’ai fini de lire Le vagabond des étoiles de Jack London (un énorme coup de cœur !) et The enormous crocodile de Roald Dahl !

 

En ce moment je dévore The land of stories de Chris Colfer. Je l’ai déjà lu en français (Le pays des contes) et j’avais adoré donc je suis passée à la version originale pour travailler un peu mon anglais! 😉

résumé de l’éditeur : Through the mysterious powers of a cherished book of stories, twins Alex and Connor leave their world behind and find themselves in a foreign land full of wonder and magic where they come face-to-face with the fairy tale characters they grew up reading about. But after a series of encounters with witches, wolves, goblins, and trolls alike, getting back home is going to be harder than they thought.

Pour lire ma critique, c’est ici !

Et ensuite je pense lire Le nom de la rose, d’Umberto Eco !

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne