La prophétie des runes, T1 : La rouelle de feu, de Catherine Cuenca

laprophétiedesrunesRouelle de feu447. Le prince Childéric meurt, tué par accident par son père, Mérovée. Une question agite les esprits : celle de la succession, Childéric étant fils unique. Déjà les alliances se nouent lorsqu’une rouelle d’argent placée sur le mort se met à rougeoyer et qu’une prophétie s’inscrit en runes de feu : Disparu aujourd’hui, renaîtra demain, car doit régner la lignée de Mérovée.

Quatre ans plus tard, Mogiane, une jeune femme à l’embarrassant passé, tente de régenter les terres de son père, parti à la guerre, et se retrouve bien malgré elle au cœur d’événements inhabituels…voire surnaturels.

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai beaucoup aimé La Rouelle de feu. C’est un roman qui mélange les genres historiques et fantastiques ; et qui, comme le dit Yoko plus bas, fait penser aux Messagers du Temps. Mogiane est une jeune femme très attachante qui a beaucoup de caractère. Étant donné qu’elle ne peut plus se marier, elle n’a plus à se préoccuper de sa « féminité » et elle a beaucoup d’assurance et de courage. C’est elle qui garde et protège leurs terres pendant l’absence de son père et elle est bien vite confrontée aux Huns et à d’étranges phénomènes fantastiques. On n’apprend qu’après un long moment quelle était son erreur de jeunesse ; et j’avais très envie de le savoir !

L’intrigue est intéressante, on enchaîne les rebondissements sans avoir le temps de s’ennuyer. J’ai lu d’autres romans de Catherine Cuenca et, sans forcément les comparer étant donné qu’ils sont très différents, je préfère Le naufragé de la méduse, où l’écriture de l’auteur était encore plus fluide et où l’histoire d’amour était un petit peu moins présente.

L’objet livre est joli et très particulier : il se démarque des autres romans par son format plus large. Les illustrations en haut de page qui représentent des sapins et un cavalier sont magnifiques.

wp-1464359715740.jpg

L’avis de Yoko : Après Eldorado et Le Naufragé de la Méduse, j’étais curieuse de découvrir la plume de Catherine Cuenca dans un univers moyenâgeux. On retrouve les caractéristiques qui m’avaient énormément plu précédemment : un personnage au caractère fort, à la personnalité complexe et une intrigue originale. Mogiane a développé une personnalité forte suite à « une erreur de jeunesse » qui l’empêche de se marier et agit ainsi avec la même liberté et volonté que les hommes du roman. La différence entre sa sœur et elle est vraiment frappante ! On a d’un côté une jeune fille soumise, se pliant aux convenances et aux traditions et de l’autre une femme victime de ces mêmes traditions et bien forcée de s’en émanciper. On a bien entendu une histoire d’amour, très présente compte tenu du faible nombre de pages, mais suffisamment simple et réaliste pour ne pas empiéter sur l’action. En effet, Mogiane se retrouve assez rapidement sur les routes du royaume franc, prête à se battre. Et c’est là qu’un soupçon de fantastique vient pimenter ce premier tome qui se révèle passionnant. Si vous avez lu Les messagers du temps d’Evelyne Brisou-Pellen et que cette saga historique et fantastique vous a plu, vous allez adorer La Rouelle de Feu !

De plus, et ce n’est pas négligeable, l’objet livre est un petit bijou : l’illustration de couverture est très belle, on trouve des reliefs sur la quatrième de couverture, les en-têtes des chapitres sont stylisées et le format en lui-même est assez original puisqu’on a un livre… carré ! Je crois que c’est un format habituel chez Gulf Stream (nous avons aussi Le livre Brûlé dans notre PAL et il est du même format) mais qui se démarque vraiment des autres éditeurs (un peu comme le format très allongé des livres Actes Sud).

img_20160527_171355.jpgEn conclusion La Rouelle de Feu est le premier tome d’une trilogie historique qui s’annonce passionnante et que nous vous recommandons vivement !

image001

Pour lire notre article sur le tome 2, c’est ici !

Merci aux éditions Gulf Stream pour cet envoi !

Les deux sœurs…



 

Publicités

6 réflexions au sujet de « La prophétie des runes, T1 : La rouelle de feu, de Catherine Cuenca »

  1. Ping : Sur notre table de nuit… #53 | Blog Deux pour Une

  2. Ping : Bilan du mois de mai 2016 | Blog Deux pour Une

  3. Ping : Dans notre boîte aux lettres… #8 | Blog Deux pour Une

  4. Ping : La prophétie des runes T2. L’énigme Sarmate, de Catherine Cuenca | Blog Deux pour Une

  5. Ping : La prophétie des runes T3. La guerre des dieux, de Catherine Cuenca | Blog Deux pour Une

  6. Ping : La malédiction de la pierre de lune, de Catherine Cuenca | Blog Deux pour Une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s