La Princetta et le Capitaine, d’Anne-Laure Bondoux

princetta Nous avons lu ce roman dans le cadre d’une lecture commune avec Eole du blog Les Lectures d’Eole, il y a déjà quelques mois… Pour lire sa critique, cliquez ici !

Malva, quinze ans, héritière du trône de Galnicie, décide de s’enfuir de son château pour échapper à un mariage forcé, sans se douter des complots qui se trament contre ses parents. Elle qui pensait avoir été discrète et qu’elle serait vite oubliée est stupéfaite de découvrir que, pour certains, elle reste une menace à éliminer. Embarquez aux côtés de Malva et ses amis vers un monde oublié !

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai beaucoup aimé La Princetta et le Capitaine. Le livre commence par une lettre écrite par Malva et destinée à son père. Cette simple enveloppe contient la détresse et l’humiliation d’une jeune fille, mais elle m’a paru un peu dure, que ce soit dans la réaction de Malva ou dans les agissements de son père. Le personnage de Malva est très attachant même si je l’ai trouvé un peu égoïste au début du récit : elle a beaucoup d’avantages du à son titre, mais elle s’enfuit dès qu’un inconvénient arrive, bien qu’un mariage forcé soit horrible… Néanmoins, comme certains autres personnages principaux, Malva évolue au cours du récit, elle devient adulte. Finalement, le seul personnage qui n’évolue pas est un conspirateur, le « méchant » du roman.

Anne Laure Bondoux a eu l’occasion de rééditer ce livre, initialement paru en 2004, et y a ajouté une deuxième fin, nous laissant le choix entre une fin triste et une belle histoire d’amour. Quand j’ai rencontré Anne-Laure Bondoux au salon du livre de Montreuil et que j’ai fait dédicacer La Princetta et le Capitaine, je lui ai dit avoir préféré la première fin (celle qui est triste). Néanmoins, si je l’avais lu à sa sortie, je pense que j’aurais été déçue de la fin.

Bref, les deux fins sont dures à départager, lisez la Princetta et le Capitaine et donnez-nous votre avis !

L’avis de Yoko : Après Tant que nous sommes vivants, j’étais curieuse de découvrir un nouvel univers et un nouveau roman d’Anne-Laure Bondoux. La richesse de l’intrigue de la Princetta et le capitaine en fait une histoire captivante. En le lisant je me suis dit plusieurs fois que j’aurais adoré lire ce roman un peu plus jeune car on est emporté par les aventures qu’affrontent les héros et que tous les personnages sont approfondis et font rêver, chacun à leur manière. On sent que l’auteur(e) a été influencée par des nombreux récits comme L’Odyssée ou Les contes des milles et une nuits et cela contribue au charme de l’histoire : chaque élément de l’intrigue en appelle un autre, nous menant avec une efficacité redoutable jusqu’au dénouement.

Je n’ai pas pu m’empêcher de comparer le style et l’ambiance de Tant que nous sommes vivants et de La princetta et le capitaine et j’ai regretté de ne pas retrouver la même originalité et singularité du style et de l’intrigue dans La princetta et le capitaine que dans Tant que nous sommes vivants.

La princetta et le capitaine est un livre à lire, à faire découvrir et à offrir. On ne peut pas ne pas l’aimer, puisque l’auteur(e) nous laisse même le choix de la fin !

image001

Les deux sœurs…



Publicités

6 réflexions au sujet de « La Princetta et le Capitaine, d’Anne-Laure Bondoux »

  1. Ping : Bilan du mois de décembre 2015 | Blog Deux pour Une

  2. Ping : Cinq livres de fantasy #1 | Blog Deux pour Une

  3. Ping : Summer book tag | Blog Deux pour Une

  4. Ping : Les larmes de l’assassin, d’Anne-Laure Bondoux | Blog Deux pour Une

  5. Ping : Rainbow Tag | Blog Deux pour Une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s