blue book, d’Elise Fontenaille N’Diaye

Bonjour à tous ! Je vous présente aujourd’hui un autre livre lu pour le prix ouest france étonnants voyageurs : blue book.

bluebookCe livre raconte l’arrivée d’abord des portuguais, qui ne restent pas longtemps, puis des allemands en Namibie. Plusieurs officiers allemends se succèdent dans cette nouvelle colonie allemande, envoyés par le Kaiser, avec pour but d’obtenir des deux tribus de bergers namibiens, les Hereros et les Namas, qu’ils leurs cèdent leurs terres. Pour cela il faudrait que les principaux concernés soient d’accord, mais, si le chef des Hereros se fait tout d’abord abuser, Witboi, celui des Namas, décidera de résister aux allemands. Tentant ainsi d’empêcher, le « premier génocide du 20° siècle ».

J’ai trouvé ce livre, qui s’inspire du seul rapport à propos du massacre des Hereros et des Namas, le Blue Book de Thomas O’Reilly, très intéressant et bien écrit. Je ne connaissais pas du tout l’histoire de ces deux tribus et j’ai été assez choquée de lire que les instigateurs de ce génocide furent les futurs gradés militaires et ministres d’Hitler. Les événements qui ont bouleversé les habitants de Namibie sont racontés de façon très claire et précise, l’auteur(e) précise bien que tout n’était pas ou tout noir ou tout blanc, certains soldats allemands ayant témoigné des atrocités qu’ils ont vues ou été forcés de commettre. Dans blue book, il est également impressionnant de voir que les critères d’ «aryanneté» allemands furent perfectionnés pendant ce génocide et que les scientifiques allemands s’appuyaient sur la taille des crânes pour justifier leur racisme, et ce au millimètre près, à l’aide d’instruments dont la précision ne devait pas être si grande que cela. Les extraits du Blue Book de Thomas O’Reilly, placés à la fin de l’ouvrage, sont très intéressants et il est scandaleux que cet ouvrage ait pu être dissimulé depuis sa rédaction (pour des raisons politiques) et également si longtemps après le massacre des Hereros et des Namas.

« Tout commence par une immense croix de granit gris, monumentale, de la taille d’un géant, évoquant un ours de pierre furieux dressé sur ses pattes arrière, qu’un vaisseau transporta depuis le Portugal en l’an de grâce 1484, jusqu’aux rivages de cette terre australe jusqu’alors inconnue de l’homme blanc, noyé sous une brume épaisse et froide. »

image001

Yoko



Publicités
Ce contenu a été publié dans adulte, historique, Romans par Yoko, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Yoko

Les pépites de Jack London est un blog consacré à Jack London et à ses livres ; j'espère réussir à vous donner envie de découvrir quelques uns de ses passionnants romans comme Radieuse Aurore, le Talon de fer ou Martin Eden ! With my blog, I want to communicate my passion about Jack London’s books. Depuis bientôt un an, nous avons également créé avec ma sœur, Mlle Jeanne, un blog où vous pourrez retrouver nos avis sur nos lectures ! :)

5 réflexions au sujet de « blue book, d’Elise Fontenaille N’Diaye »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s