Justices, de Renaud de Vriendt

61ui3MAgNlL._SX195_Camille vit avec des supers héros qui l’ont accueilli après la disparition de ses parents. Lorsque tous les supers héros sont invités à combattre un super-vilain, le jeune garçon décide d’aller se battre à son tour !

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai été un petit peu déçue par Justices : je m’attendais à un roman un peu moins enfantin. Camille est néanmoins très attachant, décidé et volontaire. Ce livre est un peu cliché avec tous ces supers héros, ces supers vilains, les méchants et les gentils, etc. La « famille » de Camille (les supers héros) est hors du commun : ils ont des pouvoirs étonnants qu’ils ne savent par ailleurs pas très bien maitriser… P-L, un voyou coincé dans un corps de peluche, est un personnage plutôt drôle : il change tout le temps d’humeur. Je m’attendais à certains rebondissements et la fin m’a donc moyennement surprise. Contrairement à Yoko, je n’ai pas vu l’intérêt des notes en bas de page… Justices est néanmoins un livre que j’ai apprécié et que j’aurai sans doute préféré lire vers 8-9 ans.

L’avis de Yoko : J’étais curieuse de découvrir ce petit roman pour son titre assez minimaliste (et que je n’ai toujours pas bien compris (pourquoi un « s » à Justices ?)) et le thème des super-héros. Je savais en commençant ma lecture que le public visé était clairement très jeune (il peut se lire dès huit ans) et plutôt masculin (même si les petites filles peuvent également apprécier 😉 ) et cela m’a parfois un peu ennuyée sans que cela soit une critique recevable dans cet article 🙂 !

Je pense qu’il est facile de s’identifier au personnage de Camille lorsqu’on a son âge, il se révèle au début très naïf, puis attachant et enfin assez intelligent. On peut voir sur la couverture qu’il y a deux « clans » de super-héros et j’ai trouvé intéressant que la lutte ne soit pas centrée que sur le « méchant » mais qu’il y ait également des disputes internes. Les personnages sont tous assez « clichés », pas bien dégrossis, mais on arrive quand même à les apprécier, en particulier LadyWood. Je n’ai lu aucun Comic (Honte à moi ! D’ailleurs si vous en avez à me conseiller n’hésitez pas ! 😉 ) et les seuls films de super-héros que j’ai vus sont les X-men et les Indestructibles donc je ne peux pas vous dire si l’univers est original ou non, ou si certains personnages ressemblent à d’autres plus connus. Par contre on trouve certaines références facilement identifiables : le méchant qui s’en prend à Camille s’appelle M le Mystère (petit écho au film M le Maudit).

Véritables points positifs, les notes de bas de pages (où les personnages interviennent dans la lecture) permettent d’expliquer avec humour certains mots de vocabulaire au lecteur (vu le nombre de fois ou j’ai dû déranger mes parents parce que je ne comprenais pas un mot quand j’étais plus petite, je trouve ces interventions plus qu’utiles !).

« – Avec les autres, on en a discuté, continua t-il, on comprend bien l’importance des retrouvailles émouvantes et nous respectons cela… je tenais à vous le dire !

Les membres de Justice Pour Tous se regardèrent, l’air perplexe. Mais où voulait-il en venir ?

-Néanmoins, poursuivit-il, imperturbable, nous avons reçu l’ordre très précis de vous capturer. Alors, voyez-vous… cela nous gêne particulièrement d’interrompre ce moment très touchant, mais nous sommes obligés d’obéir, c’est dans notre contrat… Donc… pourrions-nous reprendre la bagarre ? »

Justices est donc un roman jeunesse aux personnages attachants, que nous avons apprécié malgré un dénouement un peu prévisible. (Une BD devrait également paraître.)

image001

Merci aux éditions Kennes pour cet envoi !

Les deux sœurs…



Publicités
Ce contenu a été publié dans aventure, jeunesse, Romans par Yoko, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Yoko

Les pépites de Jack London est un blog consacré à Jack London et à ses livres ; j'espère réussir à vous donner envie de découvrir quelques uns de ses passionnants romans comme Radieuse Aurore, le Talon de fer ou Martin Eden ! With my blog, I want to communicate my passion about Jack London’s books. Depuis bientôt un an, nous avons également créé avec ma sœur, Mlle Jeanne, un blog où vous pourrez retrouver nos avis sur nos lectures ! :)

3 réflexions au sujet de « Justices, de Renaud de Vriendt »

  1. « Justices » au pluriel, c’est peut-être une façon de dire qu’il y a plusieurs points de vue et donc plusieurs justices (comme on peut dire qu’il y a plusieurs vérités parce que tout le monde ne vit/ressent pas la même chose).
    M’enfin, je n’ai pas lu le bouquin et, au vu de ce que vous en dites, il n’a pas l’air d’être si « philosophique »…

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour,
    Je suis l’auteur du livre ^^. Eh bien, on peut comprendre l’origine du « s » en ne lisant seulement que le sous-titre du roman : les deux ligues. En effet, elles ont toutes les deux une conception de la justice très différentes et seront amenées à s’opposer régulièrement dans les tomes suivants. On s’intéressera toujours à « Justice Pour Tous » (les gentils) et « Justice d’Elite » (les moins gentils). Deux ligues de Justice. Deux fois le nom Justice. Deux conceptions de la Justice. Autant de raison de mettre un « s » !

    Voilà voilà !

    Et soit dit en passant, merci beaucoup pour la critique !

    Renaud 😉

    J'aime

    • Bonjour ! Merci pour l’explication et le commentaire ! Nous n’avions pas compris tout de suite qu’il n’y avait que deux ligues mais en tout cas cette notion de justice différente suivant les ligues est intéressante ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s