Jonah t1 Les sentinelles, de Taï-Marc Le Than

jonah

Quelques minutes après que Jonah soit né -sans mains-, sa mère meurt. Il est alors confié à un orphelinat. Bien vite, il commence à répandre la bonne humeur autour de lui, les repas se transforment en comédies musicales, la vie devient pour tous beaucoup plus joyeuse.

Malgré son handicap, Jonah se fait accepter par les autres enfants et se révèle être très agile : il se serre de ses pieds comme l’on se serre de ses mains. Adolescent, Jonah est enlevé par une mystérieuse société. Ses amis partent alors à sa recherche…

Mon avis : J’ai beaucoup aimé ce roman. Il donne une vision positive des orphelinats qui sont souvent comparés à des prison dans les livres ou dans les films. Jonah est agréable, vif et sensé (il n’a pas beaucoup de défauts, mais ce n’est qu’un détail) et a des qualités quelques peu surnaturelles… Ses amis sont prêts à faire n’importe quoi pour le sauver et sont eux aussi très attachants et particuliers. Alicia, par exemple, est muette mais peut dire un très grand nombre de choses avec un simple regard. J’aime beaucoup le personnage de Draco Mulhman qui est vraiment très approfondi, intéressant, et attachant.

 

« On raconte beaucoup de choses à mon sujet, commença-t-il. Certaines sont vraies, d’autres ne les sont pas. Je comprends que vous soyez effrayés, mais je peux vous assurer une chose : vous ne risquez rien avec moi.

-Qu’est ce qui est vrai ? demanda Steve.

Draco sourit. Ses dents blanches luirent dans la pénombre.

-Que j‘ai fréquenté un hôpital psychiatrique dont je me suis échappé. Que j’ai vécu dans les bois avec les animaux pendant une longue période.

Il hésita, toussota et ajouta à mi-voix :

-Que je suis complètement fou. »

 

Lire la suite

Publicités