Bilan du mois de décembre 2016

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd’hui pour un bilan de nos lectures sur le blog ce mois ci !

Nos lectures du mois de décembre :

la-couleur-des-sentiments  hisse-et-ho-t2  malavita  lanneaudecladagh georgia  les_larmes_de_l_assassinlesroyaumesdunordbdprophetie-des-runes-t2

Nos critiques du mois de décembre :

hisse-et-ho-t2  prophetie-des-runes-t2  les_larmes_de_l_assassin

Dans notre boîte aux lettres ce mois ci…

img_20161210_112153.jpg

Cinq romans sur le XIXe siècle… découvrez cinq romans qui se déroulent à la même époque, mais dans quatre pays différents !

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

Mlle Jeanne



Publicités

Les larmes de l’assassin, d’Anne-Laure Bondoux

les_larmes_de_l_assassin

Paolo Poloverdo vivait paisiblement dans sa maison du bout du monde, au Chili, avec ses parents. Parfois, des étrangers venaient, des géologues, des scientifiques, des poètes… mais personne n’arrivait par hasard. Pourtant, un soir de janvier, un homme arriva : Angel Allegria, un assassin.

J’avais envie de lire ce livre plus pour son magnifique et énigmatique nom que pour son résumé. Ce roman est très différent de tout ce que j’avais pu lire avant, très différent même des deux autres romans de l’auteur(e) que j’ai lus : La princetta et le Capitaine et Tant que nous sommes vivants. Tout au long du livre, l’écriture d’Anne Laure Bondoux, les descriptions, le mode de vie de la famille Poloverdo… tout donne un effet de simplicité, de calme. Pourtant, c’est un sujet complexe qui est abordé : l’amour. Angel Allegria, en voyant cet enfant qu’il refuse de tuer, se rend compte pour la première fois de ce qu’est l’amour, et il commence à s’interroger sur sa vie, ses actes.

« Il se demandait pourquoi il avait éprouvé le besoin de voler, de tuer et d’escroquer auparavant, alors qu’il semblait si simple de vivre sans embêter personne, juste en bataillant contre les saisons et la rudesse de la vie, avec pour seul bonheur la présence de l’enfant. »

C’est étonnant de voir comment est-ce qu’on peut s’attacher aussi vite au personnage d’Angel Allegria, un assassin. J’ai lu d’autres romans avec Lire la suite