Calpurnia, de Jacqueline Kelly

J’ai lu ce livre dans le cadre d’une lecture commune avec la Chameauteure du blog Aldiaphora, pour lire sa critique, cliquez ici!

calpurniaCalpurnia a 11 ans et vit au Texas, en 1899. Elle découvre le monde des insectes, des plantes et plus généralement de la science avec son grand-père. Seule fille d’une famille de sept enfants, elle proteste pour être aussi libre que ses frères. Alors qu’elle souhaite passer son temps dans le jardin à découvrir de nouvelles espèces ou s’enfermer dans sa chambre pour lire, sa mère veut qu’elle apprenne toutes les choses que les femmes doivent, selon elle, savoir comme la couture, la cuisine etc. Calpurnia doit faire son entrée dans le monde, même si cela ne l’enthousiasme pas du tout…

Mon avis : J’ai beaucoup aimé ce roman très bien écrit. J’ai eu du mal à me décrocher de ma lecture, une fois celle-ci commencée. Les personnages sont tous attachants, mais j’ai particulièrement aimé le grand père de Calpurnia, qui se permet de de dire ce qu’il pense et « délivre » sa petite-fille de ses obligations. Après l’avoir lu, Lire la suite

Tant que nous sommes vivants, d’Anne-Laure Bondoux

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour la première lecture commune de ce blog, en partenariat avec Eole du blog Les lectures d’Eole. Pour lire sa critique cliquez ici !

wpid-wp-1432973093569.jpeg Bo et Hama, tous deux employés par l’une des « dernières usines à des milliers de kilomètres à la ronde », se sont aimés au premier regard. Un coup de foudre qui cède la place à un amour fort. Bo, rapidement rendu fou par leurs horaires différents, s’enfonce dans l’alcool. Un matin, il ne se réveille pas. Ce même matin, l’usine explose. Et Hama est toujours à l’intérieur puisqu’il ne l’a pas relayée.

Brisé et en quête d’un lieu où vivre en paix, le couple quitte la ville…

 J’ai beaucoup aimé ce roman. Pendant ma lecture, j’avais l’impression d’être revenue au temps où mes parents me lisaient des histoires avant de m’endormir. Car Tant que nous sommes vivants à la force d’un conte, de sorte qu’on admet tous Lire la suite