Le comte de Monte Cristo, d’Alexandre Dumas

monte-cristo

Edmond Dantes, un marin, rentre à Marseille à bord du Pharaon où il retrouve Mercedes, sa fiancée, et son père. Il est heureux, sera surement bientôt promu au rang de capitaine, se mariera… Mais ce bonheur ne plait pas à tout le monde, et certaines de ses connaissances le dénoncent comme Bonapartiste et réussissent à l’envoyer en prison. Bien des années plus tard, sa vengeance sera terrible…

L’avis de Mlle Jeanne : Avant de lire Le comte de Monte Cristo, j’avais déjà lu deux romans d’Alexandre Dumas : Les trois mousquetaires et La reine Margot. J’ai retrouvé dans Le comte de Monte Cristo le même souffle d’aventure et je crois que j’ai préféré ce roman aux précédents. Au début, l’intrigue se met tranquillement en place et j’ai trouvé génial l’enchaînement d’actions et de combines qui vont envoyer Edmond Dantes en prison. Lui qui avait tout pour être heureux est enfermé dans le château d’If, en face de Marseille (même prison que celle où a séjourné Mirabeau (l’un des auteurs de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen) quelques dizaines d’années avant l’arrivée d’Edmond Dantes : l’histoire commence en 1815). L’abbé Faria, un autre détenu de la prison avec lequel Dantes entre en contact, est un des personnages les plus intéressants et les plus importants de l’histoire. C’est un véritable puits de savoir, un homme incroyable et étonnant. Pendant une bonne partie des quatorze longues années de détention de Dantes, il lui enseigne plusieurs langues, lui raconte sa vie, lui apprend une multitude de choses étonnantes… Bref, c’est un des moments du livre que j’ai préféré et il est essentiel pour la suite de l’histoire.

Le saut dans le temps et le changement de point de vue est un peu déroutant à la fin du premier tome (mais tout dépend de l’édition), et peut-être un peu long aussi puisque je me suis demandée plusieurs fois à quoi est-ce qu’il allait servir pour la suite. Mais comme chaque chapitre, chaque partie, il est très important : en y repensent, j’ai l’impression que tout est minutieusement calculé par l’auteur, que tout est prévu et soigneusement dissimulé : certains éléments que je croyais être sans importances se sont révélés Lire la suite

Bilan du mois de janvier 2017

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd’hui pour un bilan de nos lectures sur le blog ce mois ci !

Nos lectures du mois de janvier :

la-prophetie-des-runest3 lamaledictiondelapierredelune lemisanthrope neramenezjamaisunefilledufuturchezvous harrypotteretlachambredessecretsjimkay  la-traversee-du-time-tunnel   redqueen lecomtedemontecristo  illuminae  lexistentialisme-est-un-humanisme   orgueil-et-prejuges

Nos critiques du mois de janvier :

la-prophetie-des-runest3  2084  la-traversee-du-time-tunnel

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

Les deux sœurs…



Sur notre table de nuit… #78

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine, j’ai lu :

lecomtedemontecristo

En ce moment je dévore :

lecomtedemontecristot2

Ensuite je pense lire :

malavitaencore résumé de l’éditeur : On retrouve ici les quatre héros de Malavita, l’inénarrable famille Blake. Repenti de la mafia new-yorkaise, Blake, rebaptisé Wayne, a obtenu la protection du FBI, et s’est installé en France avec les siens sous la surveillance tatillonne d’un ange gardien légèrement dépressif. L’ancien gangster a trouvé dans l’inépuisable réservoir d’anecdotes de sa première vie la matière de quelques thrillers à succès. Tout se passerait pour le mieux si la cellule familiale n’était pas emportée dans la tourmente des remises en cause existentielles… Les enfants traversent une adolescence compliquée, l’épouse fidèle a décidé de s’émanciper, et l’auteur de best-sellers, soudain seul face à lui-même, est en proie aux affres de la création littéraire. Des problèmes ordinaires, somme toute, pour une famille qui ne l’est pas… Ils seront résolus de la façon la plus diabolique et la plus hilarante qui soit.

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne