Sur notre table de nuit…#114

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai fini de lire Un long dimanche de fiançailles, de Sébastien Japrisot…

 résumé de l’éditeur : Cinq soldats français condamnés à mort en conseil de guerre, aux bras liés dans le dos. Cinq soldats qu’on a jetés dans la neige de Picardie, un soir de janvier 1917, devant la tranchée ennemie, pour qu’on les tue. Toute une nuit et tout un jour, ils ont tenté de survivre. Le plus jeune était un Bleuet, il n’avait pas vingt ans.
À l’autre bout de la France, la paix venue, Mathilde veut savoir la vérité sur cette ignominie. Elle a vingt ans elle aussi, elle est plus désarmée que quiconque, mais elle aimait le Bleuet d’un amour à l’épreuve de tout, elle va se battre pour le retrouver, mort ou vivant, dans le labyrinthe où elle l’a perdu. Tout au long de ce qu’on appellera plus tard les années folles, quand le jazz aura couvert le roulement des tambours, ses recherches seront ses fiançailles. Mathilde y sacrifiera ses jours, et malgré le temps, malgré les mensonges, elle ira jusqu’au bout de l’espoir insensé qui la porte.

… et je viens de commencer Une vie de Maupassant.

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne


Publicités

3000 façons de dire je t’aime, de Marie-Aude Murail

Chloé, Neville et Bastien se retrouvent au conservatoire d’art dramatique six ans après avoir joué dans Roméo et Juliette au collège. Ils sont tous les trois acceptés au cours de Jeanson, un enseignant réputé et décident de préparer ensemble le concours d’entrée au conservatoire de Paris…

Cela faisait un petit bout de temps que 3000 façons de dire je t’aime trainait sur mon étagère-pile-à-lire et je n’ai pas regretté de l’en avoir sorti ! Chloé, Neville et Bastien sont trois personnages très attachants auxquels on a un peu envie de ressembler, pour différentes raisons. Chloé arrive à allier prépa intensive avec cours de théâtre tandis que Neville et Bastien se consacrent au conservatoire avec une ambition grandissante. Ils sont très différents, autant dans leur caractère que dans leur éducation ou leur manière d’être, et il est très intéressant de voir comment cela s’exprime dans leur choix théâtral : Chloé et Neville se dirigent spontanément vers la tragédie alors que Bastien n’a qu’une envie, faire rire avec la comédie. Leur amitié se renforce tout au long de l’histoire, pour former un trio inséparable qui fait un peu rêver…

« Elle traversa l’appartement revêtue d’un tee-shirt de Neville, qu’elle avait ramassé au pied du lit et qui lui arrivait à mi-cuisse. Les garçons, quand ils la rejoignirent, l’embrassèrent chacun sur une joue.

– On va chercher les croissants ! lui annoncèrent-ils, demi-nus et finissant de s’égoutter sur le carrelage de la cuisine.

 

Qui n’a voulu, une fois dans sa vie, arrêter le cours du temps ? Pour nous, ce fut ce matin-là, ensoleillé, sentant la savonnette et le café, que nous aurions voulu faire durer une éternité. »

3000 façons de dire je t’aime est un roman qui donne vraiment envie de faire du théâtre, d’aller voir des pièces ou d’en lire, juste pour le plaisir. On assiste à leurs cours de théâtre ainsi qu’à leurs multiples répétitions, et tous les extraits de pièces sont soigneusement choisis par l’auteur(e), comme pour nous convaincre que c’est un magnifique genre littéraire qui est un peu mis de côté des autres à tort. Les cours de Jeanson son exigeants, mais la progression de ses élèves est fulgurante au cours de l’année, tant dans le jeu que dans l’amour communicatif qu’ils ont pour le théâtre.

 

Après avoir lu les quatre premiers tomes de Sauveur et fils ainsi que Simple, 3000 façons de dire je t’aime est un nouveau coup de cœur de marie-Aude Murail ! Pour l’instant, j’adore toutes mes lectures de cette auteur(e) : elle écrit vraiment remarquablement bien et arrive à nous transporter sans aucun mal dans son univers. Si, dans Sauveur et fils ou Simple, c’est pour parler de sujets souvent sensibles avec humour et délicatesse, c’est dans ce roman pour nous transmettre sa passion pour le théâtre !

Avez-vous lu un roman de Marie-Aude Murail ? Qu’en avez-vous pensé ?

Mlle Jeanne



Sur notre table de nuit… #113

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai lu le début de Raison et sentiments de Jane Austen et 3000 façons de dire je t’aime, de Marie-Aude Murail.

 

Je viens de commencer Un long dimanche de fiançailles, de Sébastien Japrisot.

résumé de l’éditeur : Cinq soldats français condamnés à mort en conseil de guerre, aux bras liés dans le dos. Cinq soldats qu’on a jetés dans la neige de Picardie, un soir de janvier 1917, devant la tranchée ennemie, pour qu’on les tue. Toute une nuit et tout un jour, ils ont tenté de survivre. Le plus jeune était un Bleuet, il n’avait pas vingt ans.
À l’autre bout de la France, la paix venue, Mathilde veut savoir la vérité sur cette ignominie. Elle a vingt ans elle aussi, elle est plus désarmée que quiconque, mais elle aimait le Bleuet d’un amour à l’épreuve de tout, elle va se battre pour le retrouver, mort ou vivant, dans le labyrinthe où elle l’a perdu. Tout au long de ce qu’on appellera plus tard les années folles, quand le jazz aura couvert le roulement des tambours, ses recherches seront ses fiançailles. Mathilde y sacrifiera ses jours, et malgré le temps, malgré les mensonges, elle ira jusqu’au bout de l’espoir insensé qui la porte.

Et ensuite je pense toujours lire Flora Banks, d’Emily Barr (oui oui je vais le commencer un jour) !

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne



Gâteau aux carottes

Bonjour !

Voici un nouvel article dans la catégorie cuisine, cette fois-ci sur ma recette du gâteau aux carottes !

Ingrédients :

  • 3 carottes
  • 175 g d’amandes en poudre
  • 25 g de raisins secs
  • 4 œufs
  • 75 g de farine
  • 1 paquet de levure chimique
  • 175 g de sucre
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 citron jaune
  • 1 cuillère à café rase de cannelle en poudre
  • 1/2 cuillère à café rase de gingembre en poudre

Travaillez les jaunes d’œufs et le sucre (j’utilise du sucre de coco : pour en savoir plus, rendez-vous sur l’article de Yoko Sucre et acné) jusqu’à ce qu’ils blanchissent et deviennent mousseux. Ajoutez le zeste du citron finement râpé, puis la farine et la levure, le sel, les amandes en poudre et les épices. Mélangez bien le tout. Ajouter les carottes très finement râpées, le jus de citron, les raisins secs et mélangez. Montez enfin les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la préparation précédente.

Vous obtiendrez alors une préparation légère et semblable à celle-ci ! 😉

Beurrez un moule à manqué et versez-y la préparation. Enfournez et cuisez à 180°C pendant 40 à 50 minutes.

Bon appétit ! Et n’hésitez pas à commenter si vous avez essayé la recette ou si vous en avez une autre à partager !

Mlle Jeanne



Sur notre table de nuit… #112

Aujourd’hui c’est lundi, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Cette semaine j’ai lu le premier tome des Chroniques du monde émergé de Licia Troisi et Silhouettes, un recueil de nouvelles de Jean Claude Mourlevat.

    résumé de l’éditeur Lorsqu’elle découvre que son acteur préféré tourne un film près de chez elle, Pauline s’inscrit au casting pour être «Silhouette». Puisque ses jours sont comptés, monsieur Duc tente de se faire pardonner des personnes qu’il a pu blesser au cours de sa vie. Dans le car qui l’emmène en colo, Guillaume décide de retourner délivrer son chat, qu’il a enfermé par erreur dans sa chambre.

En ce moment je lis Raison et sentiments de Jane Austen…

… Et ensuite, je pense toujours lire Flora Banks, d’Emily Barr !

 résumé de l’éditeur : 

DIX
L’âge que j’avais quand mon cerveau s’est détraqué.

HUIT
Années de validité de mon passeport.

SIX
Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.

QUATRE
L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie.
Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.

DEUX
Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake.
Je le rejoindrai, où qu’il soit.

UN
Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.

Et vous alors, qu’avez-vous sur votre table de nuit ?

Mlle Jeanne