Cinq romans qui se déroulent en Grande-Bretagne

A

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, suite à un club de lecture que nous avons animé sur le thème du Royame-Uni, nous vous proposons une petite sélection de romans sur ce thème ! 🙂

  • Miss Peregrine et les enfants particuliers

Jacob écoute depuis son enfance les histoires farfelues de son grand-père. Pourtant, il est difficile de croire que sur une île déserte existe un orphelinat où le temps ne passe pas et où la pluie n’existe pas. Abe, son grand-père lui raconte qu’ils étaient là pour se protéger des monstres. D’après lui, les enfants qui y vivaient avaient des dons particuliers comme être invisible, faire pousser de la végétation en un rien de temps ou avoir régulièrement des rêves prémonitoires. Mais à seize ans, Jacob ne veut plus entendre parler de contes invraisemblables et travaille déjà, passant son temps libre comme stagiaire en pharmacie. Jusqu’à ce que son grand-père l’appelle, la voix entrecoupée. Le pire est arrivé et Jacob a à peine le temps de recueillir ses dernières paroles :

«Trouve l’oiseau. Dans la boucle. De l’autre coté de la tombe du vieux. Le 3 septembre 1940.» Après un temps d’arrêt, il continue : « Emerson. La lettre. Raconte leur ce qui est arrivé Yakob.».

Commence alors un voyage très particulier … (on sait, le jeu de mots était facile mais comment résister ? 😉 )

J’ai vraiment adoré ce livre ! Le style de l’auteur est fluide, l’histoire est entraînante et nous emporte dans un monde fantastique… Les personnages sont très attachants et tous très différents les uns des autres. Les pouvoirs des particuliers sont assez surprenants mais tous très pratiques à leur manière. Le personnage d’Emma m’a beaucoup plu, elle a un caractère enflammé ! L’intrigue est très captivante et assez originale, contrairement à d’autres romans fantastiques qui se ressemblent un peu. Les photographies en noir et blanc sont intrigantes (et flippantes aussi parfois) et nous plongent encore plus dans cet univers.

  • Oksa Pollock, de Anne Plichota et Cendrine Wolf

Oksa déménage avec ses parents et sa grand-mère à Londres. Le jour où une marque bleue en forme d’étoile apparaît sur son ventre et où d’étranges pouvoirs se manifestent, elle devient l’Inespérée. Elle apprend alors que sa grand-mère vient d’un monde parallèle, Edéfia, où elle ne pourra retourner qu’avec l’aide d’Oksa. Mais elle n’est pas la seule à être restée coincée dans notre monde et à vouloir retourner à Edéfia, et Oksa pourrait bien être en danger…

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai beaucoup aimé la saga Oksa Pollock. L’univers qui entoure Edefia est très bien développé et amusant. Oksa découvre que sa grand-mère cache dans son appartement beaucoup de petits monstres très attachants et drôles. Suite à l’apparition de cette marque, Oksa découvre l’histoire de sa famille, de nouveaux pouvoirs, des gadgets en tous genre, et des personnes mal intentionnées commencent à s’intéresser à elle. L’arbre généalogique de la famille d’Oksa se complexifie au fil des tomes, j’ai vite été un peu perdue…

Tugdual (l’un des membres de la « famille » qu’Oksa se découvre) est un personnage très mystérieux et surprenant (jusqu’à la fin du dernier tome) dont j’aurais aimé en savoir un peu plus (pour cela, les auteur(e)s ont écrit la trilogie Tugdual, que je n’ai pas lue). Par contre, un triangle amoureux très énervant s’installe au fil des tomes, mais il a le mérite de montrer les personnages sous une face un peu différente, plus agressive. Bref, Oksa Pollock est une saga que j’ai beaucoup aimée, avec des personnages et des créatures très attachantes ! 🙂

3) Les Outrepasseurs, de Cindy Van Wilder

Peter, un adolescent passionné par le football voit sa vie basculer le jour où, sortit dans son jardin, il se retrouve encerclé par des chiens menaçants… et que sa mère se transforme en renard pour le sauver. Sans que personne ne daigne répondre à ses questions, Peter est emmené à Lion House, où il retrouve d’autres adolescents de son âge, également emmenés par leurs proches dans cette mystérieuse maison. Là, après les avoir accueillis, on leur demande de sauter dans une étrange piscine. Alors que Peter s’engouffre dans l’eau sombre, une main l’agrippe et l’attire vers les profondeurs…

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai beaucoup aimé ce premier tome : il sert de roman d’introduction à l’histoire mais il est tout de même très captivant. Une grande majorité du livre se passe dans le passé, et l’autre dans le présent. L’histoire se tisse peu à peu autour de quelques personnages qui, sans le vouloir, sont mêlés à de drôles de phénomènes. J’ai préféré les parties de l’histoire qui se déroulaient dans le passé, qui étaient particulièrement bien écrites.

Les personnages ont leurs défauts, mais aussi leurs qualités ce qui les rend plus attachants. L’histoire est entrainante, on a envie de connaitre la suite, même si, je trouve le début un peu lent. La fin de l’histoire est surprenante et donne très envie de lire le tome suivant !

4) L’année où tout a changé, de Jill Hucklesby

Amy, 13 ans, est une jeune championne de natation très prometteuse. Le jour où sa piscine est fermée, elle décide donc d’en profiter et d’aller faire du shopping avec Sophie, sa meilleure amie. Mais, alors qu’elles traversent la rue, un camion apparaît et les renverse. Amy se réveille dans une chambre d’hôpital ; elle comprend rapidement que si elle est bel et bien en vie, c’est sans sa jambe droite. Sophie a-t-elle survécu ? Comment faire pour réapprendre à marcher, à nager ? Heureusement de nouveaux amis vont l’aider au cours du roman à surmonter les nombreuses difficultés qui l’attendent…

L’avis de Mlle Jeanne : J’ai adoré L’année où tout à changé, à tel point que je l’ai lu et relu et relu (à peine quatre ou cinq fois… 😉 ) ! C’est un roman entre rire et larmes, et à chaque fois que je le lis, les mêmes émotions reviennent, comme si j’étais surprise par la tournure des événements alors que je connais très bien l’histoire ! Amy se fait amputer de la jambe droite, et pourtant, c’est avec beaucoup de courage et de persévérance qu’elle reprend sa vie. Il y a beaucoup de romans tire-larmes et déprimants, mais celui-ci n’en fait pas parti : c’est l’histoire d’une reconstruction, pas d’un drame. Au fil de l’histoire, et par les réactions des proches d’Amy, on se rend compte que c’est un fardeau pour la jeune fille, mais aussi pour ses proches. Une amie, qui n’a pas beaucoup aimé ce roman (ou alors moins que moi) trouvait que le personnage de la sœur d’Amy était un petit peu cliché (une fille très superficielle). Au contraire, je pense c’est le seul personnage qui ne change pas d’attitude après l’accident d’Amy, elle est donc essentielle pour montrer que la vie continue, que tout ne va pas s’arrêter là. Jill Hucklesby décrit très bien beaucoup de passages (et notamment la sortie du coma d’Amy).

L’année où tout a changé fait parti de ces romans complexes, passionnants et qui font du bien !

 

  • Vango, de Timothée de Fombelle

Alors que Vango s’apprête à devenir prêtre, à Notre- Dame de Paris, une fusillade éclate. Poursuivi par la police, il est alors obligé de s’enfuir…

L’avis de Mlle Jeanne : Ce résumé est assez court, je pense que mon avis peut l’être aussi ; il pourrait ce résumer en un mot : ce roman est génial. Comme dans Tobie Lolness, ce livre  parle d’une très longue fuite. J’avoue que je ne me souviens pas très bien de l’histoire (enfin les grandes lignes tout de même, et quelques passages, plutôt nombreux, qui m’ont particulièrement marqués), mais ce roman est un grand souffle d’aventure, pour voyager, redécouvrir Paris, New York, un petit village de Sicile, et d’autres lieux encore, avec un regard très particulier, celui d’un jeune homme en fuite mais également en quête de lui-même : Vango. Timothée de Fombelle écrit vraiment bien, il nous transporte à la suite de Vango, un jeune homme très énigmatique qu’on apprend à connaître petit à petit. J’ai trouvé la fin de l’histoire… extraordinaire. Le petit détail qui fait « que tout finit comme ça » est vraiment bien trouvé et marquant.

Pour résumer, Vango est un roman époustouflant qui vous fera voyager, à lire absolument !

Pour ceux qui se demandent où est le lien avec le Royaume-Uni, c’est que Ettel (l’amoureuse de Vango), habite en Ecosse ! 😉

 

Avez-vous lu certains de ces livres ? Qu’en avez-vous pensé ?

Mlle Jeanne



Publicités

Cinq romans sur le XIXe siècle #3

Le thème de ce nouvel article : le XIXe siècle ! Découvrez cinq romans qui se déroulent à la même époque, mais dans des pays différents : Irlande, France, Etats-Unis et Italie !

1) L’anneau de Cladagh T1. Seamróg, de Béatrice Nicodème

lanneaudecladaghIrlande, en 1846. Keira est la femme de chambre d’une famille irlandaise et la fille d’une cuisinière. Alors que la famine touche l’Irlande et que de nombreux paysans meurent de faim et de maladies, elle rencontre Arthur, le fils d’une riche famille anglaise de la région. Tous deux semblent prêts à tout pour se revoir…

Cela faisait un petit bout de temps que j’avais envie de lire ce livre : la couverture et le résumé me faisaient particulièrement envie, et je n’ai pas été déçue ! L’univers de la maison bourgeoise fait beaucoup pensé à celui de la série anglaise Downton Abbey (qui se déroule au XXe siècle). Petit à petit, plusieurs mystères s’installent, l’anneau de Cladagh devient plus présent, et la famine commence à arriver. Le parallèle avec une famille paysanne est intéressant et montre bien la vie de l’époque (on a donc accès à deux aspects très différents : la vie dans les grandes maisons de propriétaires terriens riches qui ne manquent de rien, et celle de paysans dont les récoltes sont perdues à cause de maladies et qui meurent de faim). Keira est très attachante, l’intrigue est intéressante et pleine de rebondissements… j’ai hâte de lire les deux prochains tomes ! Lire la suite

Cinq romans contemporains #2

1) Nous les menteurs de Emily Lockhart

image002Un lien vers notre article ici !

La riche famille Sinclair se réunit tous les étés sur une île privée où habite leur grand-père. Gat, Cadence, Mirren et Johnny ont tous les quatre le même âge, on les surnomme les menteurs. L’été 15, les adultes retrouvent Cadence seule, sur la plage, frigorifiée et amnésique. Toute l’année, elle souffre de maux de têtes et cherche en vain à savoir ce qui lui est arrivé. L’été 16, elle part en Europe avec son père, sans aller sur l’île. De plus, les menteurs ne répondent plus à ses mails. Et enfin, à l’été 17, elle y retourne, et commence à retrouver lentement la mémoire…

J’ai adoré ce roman (et la tentation de le spoiler est très forte !) ! Ce livre est très émouvant ; il nous fait réfléchir sur les différents problèmes de la vie et les fautes irréparables. Jusqu’au dernier moment, on ne sait pas ce qui est arrivé, l’été 15. Les Menteurs sont des personnages attachants et qu’on apprend à connaître tout le long du roman. Pendant ma lecture, j’essayais de deviner la fin, mais finalement, elle m’a surprise, et j’en suis restée muette. Sur la quatrième de couverture, il est dit qu’à la fin, on a envie de reprendre notre lecture avec un autre regard. C’est vrai ; j’ai envie de le relire, de trouver tous les passages qui peuvent être différents à la deuxième lecture. Je suis sure qu’il y en a beaucoup. L’écriture Lire la suite

Cinq livres de fantasy #1

Bonjour à tous !

On se retrouve pour une nouvelle rubrique: « Cinq livres de/sur… ». A chaque fois, nous parlerons de cinq livres sur un thème; cette fois-ci: les romans de fantasy.

1) Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

le-passe-miroir-1

Le monde a été séparé entre différentes arches. Ophélie vie sur Anima, une arche dont les habitants ont des pouvoirs comme Lire* les objets ou passer les miroirs pour se déplacer (d’où le titre de la saga). Elle est en âge de se marier mais elle a déjà refusé plusieurs de ses cousins. Les doyennes la fiancent alors à Thorn, l’intendant d’une autre arche : Le Pôle. Là, elle découvre les complots et les manigances de la cour…

*Lire un objet revient à le toucher et à ainsi découvrir quels étaient les émotions des différents propriétaires de l’objet etc.

J’ai lu les deux premiers tomes des Fiancés de l’hiver et j’attends avec impatience le troisième ! Ophélie est un personnage très attachant. Elle est maladroite et très peu sûre d’elle, mais au fur et à mesure que l’histoire avance, et surtout dans le deuxième tome, elle s’affirme (tout en continuant à faire quelques gaffes…). Au début, Thorn m’a semblé froid, antipathique et misanthrope. Mais on apprend à le découvrir en même temps qu’Ophélie. Son passé, ses sentiments et les enjeux du mariage sont petit à petit dévoilés ; et après lecture des deux tomes, Thorn est également un personnage attachant ! Le monde décrit par Christelle Dabos est extraordinaire : il ne ressemble à aucun autre univers de films ou de livres, si bien qu’on ne sait pas trop si c’est de la SF, du fantastique ou de la fantasy. Lire la suite