Hunger games, de Suzanne Collins

Dans un monde futuriste où la population a été séparée en douze districts, Katniss, 16 ans, doit chasser pour survivre et nourrir sa petite sœur, Prim, et sa mère. Chaque année, le Capitole organise des Hunger Games, où deux adolescents de chaque district (une fille et un garçon), des tributs, sont réunis dans un immense terrain clos où ils doivent s’entretuer jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Cette année là, Prim est désignée comme tribut du district douze… Katniss se porte alors volontaire pour la remplacer.

Au début de ma lecture, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, mais une fois que les tributs sont choisis et qu’il commence à y avoir un peu plus d’action, elle devient très captivante. On découvre en même temps que Katniss toutes les faces cachés des jeux (qui sont diffusés à la télévision), l’importance de se faire aimer du public pour avoir des sponsors… bref, plein de petits détails pour avoir plus de chances pour survivre dans l’arène. J’ai particulièrement aimé cette partie de l’histoire de préparation des jeux, et qui m’a fait penser à La course, d’Hina Corel.

Katniss découvre un peu les autres districts pendant son trajet au Capitole ; elle qui vit difficilement depuis la mort de son père, découvre un monde qui vit grâce aux districts ouvriers comme le sien. Le garçon qui l’accompagne, le fils du boulanger est assez drôle mais aussi très énervant au début. Lors des jeux, de nombreux tributs s’allient entre eux pour tuer plus facilement les autres. Katniss préfère rester seule (en tous cas au début). Sa priorité : trouver de l’eau, de la nourriture et un arc, la seule arme qui lui convienne réellement. Lire la suite

Miss Peregrine et les enfants particuliers, le film !

miss-peregrine-film

Cela faisait très longtemps que j’avais envie de voir ce film  de Tim Burton (depuis ma lecture du premier tome en fait). Je l’ai vu en version française, mais les voix et les dialogues sonnaient tout de même bien. Le début du film est assez fidèle au premier tome même s’il y a bien sur de petits changements. Par exemple, les pouvoirs d’Emma et Olive ont été échangés : Emma maîtrise l’air alors qu’Olive maîtrise le feu. La mise en place de l’univers était un peu longue puisque je le connaissais déjà. La boucle temporelle est vraiment comme je me l’imaginais : joyeuse, vivante et intrigante. Eva Green incarne très bien le personnage de Miss Peregrine : autoritaire mais bienveillante. A partir du moment (attention petit spoiler) où l’estre pénètre dans la boucle, le scénario du film commence à Lire la suite