L’éveil, de Jean-Baptiste de Panafieu

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’une déception, il s’agit d’un roman engagé sur la condition animale : L’éveil. (je l’ai lu dans une version non définitive, des éléments de l’intrigue ont pu changer)

couv-eveil_330x517Résumé de l’éditeur : Un mystérieux virus semble développer prodigieusement l’intelligence des animaux. À travers le monde, l’épizootie se propage rapidement dans les villes, les élevages, les forêts, affolant les biologistes, les amis des animaux… et les compagnies agroalimentaires.Et si le rapport de force entre les animaux et les hommes s’inversait ? Et si les bêtes décidaient de lutter pour sauver leur peau et leur liberté ?

Mon avis : J’ai eu énormément de mal à lire et à finir ce roman (qui est pourtant très mis en avant par l’éditeur, ne vous contentez donc pas de mon seul avis). Je n’ai pas du tout réussi à rentrer dans l’histoire et à adhérer à la manière dont le sujet est traité.

L’idée en elle-même est intéressante : donner une conscience aux animaux qui créeraient alors leurs propres langues, sociétés, etc. Si le début de l’histoire avec la création du virus est assez réaliste et un peu crédible, le reste de l’intrigue m’a paru complètement surréaliste.Les adolescents décrits sont des génies de l’informatique et de la programmation (tiens, c’est pratique quand même…) et semblent complètement émancipés de leurs parents (très vraisemblable tout ça). Les personnages m’ont semblé peu travaillés, parfois un peu caricaturaux et l’auteur ne s’attarde pas sur les relations entre les personnages et on a l’impression qu’il s’est senti obligé de tisser des liens amoureux qui semblent ainsi un peu en trop.

De plus j’ai trouvé qu’il était très dur de rentrer dans l’histoire, en partie à cause du style de l’auteur qui m’a semblé assez plat. Assez documentaire, en fait, alors que je pensais découvrir une fiction.

Un autre point qui m’a posé problème est le ton un peu sentencieux des personnages : Sophie, une éléphante, critique l’usage que les hommes ont fait de la Terre en reprenant presque point par point le discours écologiste que l’on entend très régulièrement dans les médias sans presque qu’aucun personnage n’offre un point de vue un peu différent. Bref, je n’adhère pas avec toutes les points défendus par l’auteur…

L’éveil est donc un texte qui ne m’a pas du tout plu malgré une idée de départ que je trouvais intéressante. Il m’a semblé qu’on partait trop dans le documentaire, assez scientifique sans l’être totalement.

 

Yoko



Publicités
Ce contenu a été publié dans ados/jeunes adultes, Romans par Yoko. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Yoko

Les pépites de Jack London est un blog consacré à Jack London et à ses livres ; j'espère réussir à vous donner envie de découvrir quelques uns de ses passionnants romans comme Radieuse Aurore, le Talon de fer ou Martin Eden ! With my blog, I want to communicate my passion about Jack London’s books. Depuis bientôt un an, nous avons également créé avec ma sœur, Mlle Jeanne, un blog où vous pourrez retrouver nos avis sur nos lectures ! :)

Une réflexion au sujet de « L’éveil, de Jean-Baptiste de Panafieu »

  1. Ping : Bilan du mois de novembre 2016 | Blog Deux pour Une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s