La vie compliquée de Léa Olivier, de Catherine Girard Audet, Borecki et Alcante (BD)

leaolivierbd

Léa Olivier déménage à Montréal après avoir passée toute sa vie à la campagne. Elle doit donc quitter sa meilleure amie, Marilou et sou chum (petit copain), Thomas. Mais entretenir une relation à distance n’est pas facile…

J’ai préféré cette bande-dessinée au roman. L’histoire est abrégée : certains passages n’apparaissent pas, d’autres sont raccourcis ou un peu modifiés. Les dessins sont sympathiques et illustrent bien l’histoire ; les couleurs sont vives et les tons orangers sont particulièrement beaux (comme sur la couverture). Les illustrations sur Montréal donnent très envie de visiter la ville, je n’avais pas exemple j’aimais entendu parler de la ville souterraine avant.

J’ai préféré l’histoire sous cette forme là même si je trouve que les dialogues ne sonnent pas très juste ; ils sont parfois un peu clichés. J’ai trouvé dommage que Jeanne n’apparaisse pas dans l’histoire car c’était un de mes personnages préférés ! Néanmoins les points que je reprochais au roman sont les mêmes pour la bande dessinée pour la plus part (voir La vie compliquée de Léa Olivier, roman)…

marguerite beaucoup

Merci beaucoup aux éditions Kennes pour cet envoi !

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Mlle Jeanne



Publicités

Une réflexion au sujet de « La vie compliquée de Léa Olivier, de Catherine Girard Audet, Borecki et Alcante (BD) »

  1. Ping : Bilan du mois de novembre 2016 | Blog Deux pour Une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s