Harry Potter et l’enfant maudit de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorn

harry-potter-et-l-enfant-mauditJ’ai beaucoup aimé ce script de pièce de théâtre. On retrouve les personnages principaux de la saga (Harry, Hermione, Ron, Ginny, Drago Malefoy…) âgés maintenant d’une quarantaine d’années (37 ans je crois) et parents: Hermione est ministre de la magie, Harry travaille au ministère, Ron a un magasin de farces et attrapes, Ginny est journaliste des sports (et le professeur Mc Gonagall est directrice de Poudlard !). Albus (le fils d’Harry et Ginny), Rose (la fille de Ron et Hermione) et Scorpuis (le fils de Drago Malefoy) entrent à Poudlard. Albus, qui est à Serpentard, ne s’intègre pas bien dans l’école de magie et se dispute avec son père. Après avoir surpris une conversation entre Harry et Amos Diggory, il décide d’utiliser un retourneur de temps et de partir avec Scorpius, son meilleur ami, sauver Cédric, tué une vingtaine d’années plus tôt par Voldemort lors du tournois des trois (quatre en fait) sorciers. Mais changer un petit élément dans le passé peut avoir de grandes répercussions sur le présent…

Même si je ne me souviens pas en détail des sept tomes, il n’y a pas d’allusions à des moments spécifiques de la saga. On suit parallèlement l’aventure des enfants, et celle des parents à leur poursuite. Scorpuis et Albus sont tous les deux très attachants et mal dans leur peau : Albus vit mal le fait d’être le fis du très célèbre -et très absent- Harry Potter, et des rumeurs disent que Scorpuis serait en fait le fils de Voldemort… Au début de la pièce, je n’étais pas persuadée que cette suite soit une très bonne idée (j’ai entendu des personnes dire que s’était génial, tandis que d’autre étaient déçues), mais une fois plongée dans l’histoire, j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver le monde des sorciers.

« DOLORES OMBRAGE

Pour Voldemort Brave et fort.

SCORPIUS(essayant de l’imiter)

Pour… heu, c’est ça, oui. »

Les dialogues sont crédibles, tantôt drôles, tantôt sérieux ou sinistres.

« ALBUS/RON

Ou alors, peut-être pas un autre bébé, mais en tous cas des vacances. Je veux soit un bébé, soit des vacances et, crois moi, j’insiste. »

(Cet extrait peut paraître bizarre, mais il est vraiment très drôle en contexte).

J’ai hâte de voir la pièce de théâtre (la première représentation a eu lieu le 30 juillet dernier en Grande Bretagne) avec des acteurs français (si la pièce est adaptée) !

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en pensez-vous ?

Mlle Jeanne



Publicités

Une réflexion au sujet de « Harry Potter et l’enfant maudit de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorn »

  1. Ping : Bilan du mois de novembre 2016 | Blog Deux pour Une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s