Fairy Oak T2. Le sort de l’obscurité d’Elisabetta Gnome

Nous n’avons pas lu le premier tome, mais les différents volumes peuvent se lire indépendamment les uns des autres sans difficulté.

Nous n’avons pas lu le premier tome, mais les différents volumes peuvent se lire indépendamment les uns des autres sans difficulté.

Résumé de l’éditeur : A Fairy Oak, la paix est compromise. L’Ennemi est revenu, assoiffé de revanche. Son pouvoir devient plus fort de jour en jour : le Seigneur de l’Obscurité veut plonger le monde dans les Ténèbres. L’antique alliance entre Lumière et Obscurité vacille. Cependant, un lien semble indissoluble : celui qui unit Vanilla et Pervinca, les sorcières jumelles, égales et opposées. Et c’est sur ce lien que l’Ennemi va faire tomber sa hache.
Pervinca pourra-t-elle résister au sort de l’Obscurité ? Le salut des Magiques et des Non-Magiques de la Vallée en dépend…

L’avis de Mlle Jeanne : Fairy Oak est une série qui me faisait très envie et je n’ai pas été décue : j’ai beaucoup aimé ! Pervinca, Vanilla et Silebonheurestlàtoiféelivreusedebonheurnousloffriras (surnommée Féli) sont très attachantes. Vanilla est plus douce et sage alors que Pervinca (surnommée Babou) est plus téméraire. Silebonheurestlàtoiféelivreusedebonheurnousloffriras, la narratrice est une fée-nounou très gentille et très jeune (965 ans lors de son examen pour devenir nounou !). Toutes les fées ont des noms originaux à rallonge (mais elles ont des surnoms : ouf) ! On suit donc Vanilla et Pervinca dans leurs apprentissages et leur vie quotidienne assez mouvementée. Parallèlement à l’histoire, les deux jumelles lisent un roman qui raconte les mésaventures de leurs ancêtres ; et certains ressemblent étrangement aux villageois… Les deux cahiers de magie (glissés dans le roman) de Pervinca et Vanilla sont très sympathiques et amusants.

Cahier de magie de Vanilla :

« Apparais- disparais

Fondamental !

  1. Ne fermez PAS les yeux quand vous faites le sortilège. Je pourrais ne pas disparaître du tout ou ne réapparaitre qu’à moitié !

    2-Rappelez-vous exactement comment je suis faite, avant de dire « APPARAIS ! » ou « DISPARRAIS »

    3- N’éternuez PAS pendant le sortilège ! Je pourrais me retrouver allez savoir où !!

    4- Ne vous trompez pas pendant le sortilège !

    5- J’ai quatre ailes, PAS deux !!

    6- J’ai deux bras, PAS quatre !!

    7- Mes cheveux sont des perles de rosée, pas de pluie, pas de neige : de rosée !

    8- Je suis faite de lumière, mais je préférerais ne pas réapparaitre nue !

J’ai une robe de nuage, merci.

Féli »

 

L’écriture d’Elisabetta Gnome est légère et drôle : les dialogues, en particulier, sont très réussis. L’histoire est vivante et intéressante, enrichie par des personnages secondaires aux caractères très variés. La couverture et les illustrations sont jolies et originales !

L’avis de Yoko : Je ne vous le cache pas, c’est sa magnifique couverture qui m’avait poussée à lire ce roman ! Je la trouve hyper bien réalisée, les dessins (comme les illustrations intérieures) sont très beaux et très fins et elle est parfaitement adaptée à l’histoire. Dans ce roman, on découvre un monde féérique, où la magie a une importance vitale, et qui vacille aux prises avec l’Ennemi. Cet univers m’a beaucoup plus, il est très détaillé et approfondi, ce qui fait qu’on a envie d’y croire. De la même manière, l’auteure a apporté un soin tout particulier à la construction de ses personnages : ils ont tous une personnalité propre et on découvre leurs goûts culinaires, vestimentaires, magique au fil des pages. J’ai trouvé très touchants que dans les deux cahiers de magie des jumelles, chacune dise vouloir ressembler à l’autre, la nature de leur magie les oppose mais cela ne les empêche pas de se témoigner une très grande tendresse. Étrangement ma partie préférée du roman était souvent celle dédiée au Livre Ancien : le personnage de Mentafiorita, une jeune fée très sensible atteinte de zézaiement, est celui auquel je me suis le plus attachée !

L’écriture de l’auteure est fluide, le fait que la narratrice soit Féli nous rapprochant des personnages. Il est juste un peu dommage que l’on n’en sache pas plus sur l’Ennemi, cela laisse énormément de révélations pour le dernier tome de la trilogie !

 

En bref, Fairy Oak, t2 : Le sort de l’obscurité, est un roman envoûtant que nous vous conseillons vivement ! A lire à partir de onze ans sans modération !

Les deux sœurs…



Publicités
Ce contenu a été publié dans aventure, fantastique/fantasy, jeunesse, Romans par Yoko, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Yoko

Les pépites de Jack London est un blog consacré à Jack London et à ses livres ; j'espère réussir à vous donner envie de découvrir quelques uns de ses passionnants romans comme Radieuse Aurore, le Talon de fer ou Martin Eden ! With my blog, I want to communicate my passion about Jack London’s books. Depuis bientôt un an, nous avons également créé avec ma sœur, Mlle Jeanne, un blog où vous pourrez retrouver nos avis sur nos lectures ! :)

Une réflexion au sujet de « Fairy Oak T2. Le sort de l’obscurité d’Elisabetta Gnome »

  1. Ping : Bilan du mois d’août 2016 | Blog Deux pour Une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s