Céleste ma planète, de Timothée de Fombelle

untitled Résumé de l’éditeur : Elle est apparue un matin dans l’ascenseur. On a monté cent quinze étages en silence. Puis elle est entrée dans l’école, comme moi. Pendant la récréation, elle est restée dans la classe. Moi, penché au parapet de la terrasse de verre, je me répétais : «Ne tombe pas, ne tombe pas, ne tombe pas». J’avais peur de tomber amoureux. À l’heure du déjeuner, elle est partie et n’a jamais remis les pieds au collège. Il fallait que je la retrouve.

Quand une histoire d’amour se fait combat écologique… Une réflexion sur l’environnement et l’avenir de la planète, où l’on retrouve toute la poésie de Timothée de Fombelle.

L’avis de Yoko : J’ai lu une première fois, assez rapidement, Céleste ma planète dans un Je Bouquine et l’histoire m’avait plutôt plu sans pour autant que j’en garde un souvenir particulier. Et puis avec Mlle Jeanne on est allées le voir au théâtre…et c’est comme si j’avais redécouvert l’histoire d’une manière complètement différente. Le livret (réalisé par l’auteur) rendait le texte plus vivant : les acteurs chantaient (pas très original pour une opérette vous me direz…), se déplaçaient avec énergie et l’histoire était captivante. J’avais été surprise car de nombreux enfants avaient été amenés par leurs parents à la représentation alors que ce roman, malgré son petit nombre de pages, est assez complexe et ne propose pas une compréhension immédiate de l’histoire. Ainsi le dispositif du téléphone utilisé sur scène était vraiment une très bonne idée car il reprenait l’un des éléments du roman et permettait de dynamiser le spectacle. Je ne me souviens que vaguement des personnages, les enfants/adolescents étaient tous assez attachants alors que les adultes se révélaient (il me semble) assez décevants.

Ensuite ne prêtez pas trop d’importance à la quatrième de couverture : personnellement je n’avais pas du tout fait attention au message écologique lors de ma lecture et avait été emportée par les nombreux autres points forts du récit (détaillés ci-dessous par Mlle Jeanne 😉 ) !

L’avis de Mlle Jeanne: J’ai véritablement adoré ce court roman. Il est à la fois drôle et touchant. Timothée de Fombelle écrit magnifiquement bien, il y a beaucoup de jeux de mots poétiques dans ce livre qui parle (entre autres) d’écologie. Après l’avoir lu, on a envie de faire plus attention au monde autour de soi et de vérifier que Céleste n’existe pas (en tous cas au début)… Le personnage principal est très original (je ne connais, par exemple, personne qui dessine une carte du monde sur les murs de son appartement) et la façon dont est présenté sa mère l’est aussi :

« Une fois par semaine, le téléphone sonnait.

-Tout va bien, mon chéri ? Tu as ce qu’il te faut ?

Ce n’était pas ma mère. C’était sa secrétaire, Gründa.

Ma mère n’avait pas le temps. »

J’ai beaucoup aimé le personnage de Céleste qui n’apparaît finalement que très peu. Le personnage principal tient tellement à elle qu’il est difficile de rester indifférent ! Le déclic qui fait basculer toute l’histoire, une simple phrase prononcée par un inconnu, est juste génial ! (Je ne peux pas en dire plus, à vous de le découvrir !) Je n’ai eu aucune difficulté à me représenter les décors et j’ai l’impression, à chaque fois que je le lis, de basculer pour quelques temps dans un autre univers, complètement différent du notre. La couverture est très belle et nous plonge dans cet univers si spécial.

Même si l’histoire se passe dans le futur, il n’y a pas de grandes nouveautés technologiques, rien d’inimaginable, c’est peut-être aussi ce qui fait son charme… J’ai « vu » l’opéra de Céleste ma planète, qui est vraiment réussi et bien adapté, l’histoire est racontée par deux chanteurs principaux, représentant Céleste et le narrateur.

En conclusion, je vous conseille vraiment Céleste ma planète, c’est un livre qu’il faut à tous prix lire- et relire !

image001

Biographie de l’auteur :

timotheedefombelleTimothée de Fombelle est né en 1973. Il commence par écrire des pièces de théâtre et fonde sa troupe en 1990. Son premier roman Tobie Lolness sort en 2006. Il a également écrit Vango (deux tomes), Victoria rêve, Célèste ma planète, Le Livre de Perle, des nouvelles etc.

 

Les deux sœurs…



Publicités

Une réflexion au sujet de « Céleste ma planète, de Timothée de Fombelle »

  1. Ping : Céleste ma planète – Les.lectures.de.Caro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s