Calpurnia, de Jacqueline Kelly

J’ai lu ce livre dans le cadre d’une lecture commune avec la Chameauteure du blog Aldiaphora, pour lire sa critique, cliquez ici!

calpurniaCalpurnia a 11 ans et vit au Texas, en 1899. Elle découvre le monde des insectes, des plantes et plus généralement de la science avec son grand-père. Seule fille d’une famille de sept enfants, elle proteste pour être aussi libre que ses frères. Alors qu’elle souhaite passer son temps dans le jardin à découvrir de nouvelles espèces ou s’enfermer dans sa chambre pour lire, sa mère veut qu’elle apprenne toutes les choses que les femmes doivent, selon elle, savoir comme la couture, la cuisine etc. Calpurnia doit faire son entrée dans le monde, même si cela ne l’enthousiasme pas du tout…

Mon avis : J’ai beaucoup aimé ce roman très bien écrit. J’ai eu du mal à me décrocher de ma lecture, une fois celle-ci commencée. Les personnages sont tous attachants, mais j’ai particulièrement aimé le grand père de Calpurnia, qui se permet de de dire ce qu’il pense et « délivre » sa petite-fille de ses obligations. Après l’avoir lu, j’avais envie de faire plus attention au monde qui m’entoure, et notamment aux insectes, qui passionnent Calpurnia. Ce qui est bien, c’est que tout n’est pas soit noir soit blanc, Calpurnia est encore naïve dans sa façon de voir les choses. On découvre la science du 19° siècle avec elle, ce qui est très intéressant pour le lecteur. La couverture est belle et fourmille de petits détails !

image001

Petite biographie de l’auteur(e) : Jacqueline Kelly est née en Nouvelle Zélande, puis a migré vers le canada, pour arriver au Texas. Elle a pratiqué la médecine, le droit et a commencé par la suite à écrire.

Le site de l’auteur(e) : http://www.jacquelinekelly.com

Mlle Jeanne



Publicités

5 réflexions au sujet de « Calpurnia, de Jacqueline Kelly »

  1. Bonjour, lecteurs de Deux pour une ! 🙂
    En raison de tenir un blog à sept petites adolescentes qui partent et viennent cet été pas du tout en même temps, notre emploi du temps est déjà écrit pour l’été, alors je ne pourrais poster ma chronique qu’en septembre/octobre sans doute… J’en suis désolée !
    Bonnes vacances à tous ! 😀

    J'aime

  2. Ping : Cinq romans sur le XIXe siècle #3 | Blog Deux pour Une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s